La BM soutient le Vietnam dans l’actionnarisation des entreprises

Le vice-Premier ministre Vuong Dinh Huê a rencontré, mardi 13 décembre à Hanoï, le directeur national de la Banque mondiale (BM) au Vietnam, Ousmane Dione.

>>Le Vietnam s’efforce d'améliorer son environnement d'affaires et d’investissement

>>La restructuration de l’économie vietnamienne est indispensable, selon la BM

>>Le vice-Premier ministre Trinh Dinh Dung reçoit le directeur national de la BM au Vietnam

Le vice-Premier ministre Vuong Dinh Huê (droite) et le directeur national de la Banque mondiale au Vietnam, Ousmane Dione.
Photo : baochinhphu.vn

Le chef adjoint du gouvernement vietnamien a indiqué que les efforts consistent actuellement à parachever le Projet et le projet de résolution du Premier ministre sur la restructuration des entreprises étatiques, avec l’accent mis sur les groupes et les compagnies générales étatiques pour la période 2016-2020.

En 15 ans, le Vietnam a réussi à réduire le nombre d'entreprises étatiques d’environ 6.000 à 718 à compter jusqu’en octobre 2016, et celui de leurs secteurs d’activité, de 60 à 19. Cependant, le taux des entreprises actionnarisées laisse encore à désirer avec seulement 8% des capitaux reconvertis en actions.

Le vice-Premier ministre Vuong Dinh Huê a donc souhaité que la BM partage avec le Vietnam des solutions susceptibles d’accélérer l’actionnarisation des entreprises étatiques, et qu’elle accorde au pays des assistances techniques en la matière.

Le directeur national de la BM au Vietnam, Ousmane Dione, a réaffirmé le soutien de son institution au processus d’actionnarisation des entreprises étatiques au Vietnam.

La BM a estimé dans un rapport publié le 5 décembre à Hanoï que la restructuration est indispensable à la croissance vietnamienne, expliquant que l’économie nationale est stable grâce à une forte demande domestique et une croissance du secteur manufacturier et de la transformation pour l’exportation.

Selon Ousmane Dione, la stabilité macroéconomique au Vietnam est un environnement favorable pour les planificateurs de renforcer la restructuration. Il s’agit de la condition indispensable afin de mettre en œuvre un modèle de croissance basé sur le rendement.


VNA/CVN

back to top