04/01/2020 18:29
Phu Nhai est le nom d’une église située dans le village éponyme dans la province septentrionale de Nam Dinh. Dédiée à la Vierge Marie, elle compte parmi les quatre églises au Vietnam à avoir été reconnues par le Vatican comme des basiliques mineures. Son histoire est étroitement liée à celle du catholicisme au Vietnam.

>>Célébration du 80e anniversaire de la fondation de l’Église bouddhique Hoà Hao
>>Hanoï se met aux couleurs de Noël

 

L'église de Phu Nhai, un site touristique renommé de Nam Dinh. 
Photo : Vi Doan/CVN 


La construction de l’église de Phu Nhai a débuté en 1866, juste après que l’empereur Tu Duc eut mis fin à trois siècles de persécution contre les chrétiens au Vietnam. Au début, l’édifice était en bois et couvert de paille. En 1881, une église en pierre de style asiatique l’a remplacé, puis une troisième, inspirée du gothique. Construite en 1916, elle a été consacrée en 1922, avant d’être presque complètement détruite par une tempête en 1929. Reconstruite pour la quatrième fois, l’église a été consacrée une nouvelle fois le jour de la fête de l’Immaculée-Conception, le 8 décembre 1933. Elle était alors la plus imposante de toute l’Indochine. L’église telle qu’on la voit aujourd’hui est le résultat de travaux de restauration entrepris entre mars 2003 et septembre 2004. En 2008, le Vatican l’a officiellement élevé au rang de basilique mineure.

Dinh Ngoc Toan, un catholique de Phu Nhai, est très fier de ce joyau architectural, culturel et historique. "Le Vietnam ne compte que quatre basiliques mineures reconnues par le Vatican, les trois autres étant So Kiên dans la province de Hà Nam, La Vang dans la province centrale de Quang Tri et la cathédrale Notre-Dame de Hô Chi Minh-Ville. Nous accueillons chaque année de très nombreux touristes et pèlerins, en particulier à Noël et lors des grandes fêtes catholiques. Notre église a été construite par des Vietnamiens qui se sont inspirés du style architectural français", indique-t-il.

La basilique mineure de Phu Nhai s’étend sur 2.160 m2. Sur la place devant l’église trône un monument dédié à Saint Dominique, fondateur de l’Ordre des frères prêcheurs appelés couramment "dominicains", les premiers missionnaires à avoir posé les pieds au Vietnam, au XVIe siècle. En face de Saint Dominique, se trouve une chapelle de 15 m de haut abritant les reliques des 83 martyrs de la paroisse de Phu Nhai. Les hauts-reliefs à l’extérieur de l’église reproduisent les 14 stations du chemin de croix. 

"Cette basilique comprend deux clochers de 44 m de haut. Le toit de l’église elle-même culmine à 30 m. Elle fait 80 m de long et 30 m de large", précise Dinh Xuân Nghia, un autre villageois catholique. "À l’intérieur, la statue de la Vierge Marie est entourée de deux anges qui représentent le paradis. Les statues du bas sont les évêques qui se sont occupés du diocèse de Bùi Chu. Les clochers abritent essentiellement des statues de saints en ivoire qui ont été importées de France", informe-t-il. 

L’église de Phu Nhai doit son originalité aux décorations en idéogrammes chinois qui soulignent les hauts-reliefs sur les portes et les murs, mais aussi à ses quatre cloches importées de France, dont l’une pèse deux tonnes et ne résonne que lors des grandes fêtes.

"J’ai beaucoup voyagé et vu de très belles églises en Europe mais aussi au Vietnam. Celle-ci a toutes les caractéristiques de l’architecture gothique. Elle n’est pas très grande mais il faut bien se rendre compte qu’à l’époque, construire un tel édifice était un véritable exploit. Les constructeurs vietnamiens ont accompli un travail remarquable", estime Nguyên Van Chiên, un touriste de Hô Chi Minh-Ville.

Le mois de décembre est le meilleur moment pour visiter l’église de Phu Nhai qui accueille le 7 sa fête de dédicace, le 8 la fête de l’Immaculée-Conception et le 24 la veillée de Noël. La basilique mineure de Phu Nhai est décidément une destination majeure pour les touristes, mais aussi pour les architectes et les chercheurs.

VOV/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
D Free Book et son message de partage des connaissances

Hanoï voit ses revenus du tourisme augmenter malgré le COVID-19 Bien que le tourisme au premier mois de l’année ait connu des fluctuations considérables en raison des effets des intempéries et de l’épidémie de coronavirus, les revenus du secteur à Hanoï demeurent positives.