13/10/2019 17:45
Des maisons sur pilotis en bois ou en bambou, il y en a plein au Vietnam. Mais des maisons sur pilotis en pierre, il n’en existe qu’à Trùng Khanh, un district rattaché à la province septentrionale de Cao Bang.

>>Cao Bang : festivités et promotions au Saigon - Ban Giôc
>>Ban Giôc, les plus grandes chutes d’Asie du Sud-Est
>>Le géoparc Cao Bang parmi les 50 destinations les plus spectaculaires au monde
 

Des maisons sur pilotis en pierre de Khuôi Ky. Photo: VOV/CVN


C’est dans ce district que se trouvent aussi deux des fleurons du tourisme vietnamien, les cascades de Ban Giôc et la grotte de Nguom Ngao. Et entre ces deux sites se trouve Khuôi Ky, que d’aucuns surnomment le village de pierre. Toutes ses maisons sont en effet en pierre et sur pilotis.


Les habitants de Khuôi Ky sont des Tày qui accordent foi au génie de la pierre. Ils croient que la pierre est la source de la vie et le centre de l’univers, que les humains naissent de la pierre et qu’après leur mort, ils seront pétrifiés. Dàm Van Vu, vice-président du Comité populaire du district de Trùng Khanh, est tout fier de cette tradition.


"Vous ne trouverez nulle part ailleurs au Vietnam des maisons sur pilotis en pierre comme à Trùng Khanh, affirme-t-il. La famille habite en haut et l’espace constitué par les pilotis était auparavant destiné à l’élevage des volailles. Ici, les gens vivent entourés de montagnes en calcaire et ils ne sauraient vivre sans pierre. Ils construisent des maisons en pierre, des clôtures en pierre, et beaucoup de leurs outils ménagers sont aussi en pierre".


Les clôtures en pierre des Tày font de leurs maisons de véritables forteresses contre les intempéries et les animaux sauvages.


La construction d’une maison prend deux à trois ans mais une fois bâtie, elle tiendra pour toujours. C’est en tout cas ce que souhaite Triêu Thi Mo, une villageoise.


"Cette maison existe depuis longtemps, bien avant que je n’intègre cette famille en tant que belle-fille. Sa construction a été extrêmement longue et difficile. Mais le résultat est là, elle nous tient au frais", dit-elle.
 

La maison dessevant le "homestay" à Khuôi Ky. Photo: VOV/CVN


S’ils peuvent choisir, les Tày s’installeront dans des endroits élevés. Adossées à la montagne, leurs maisons donnent sur un paysage vaste. Leur hauteur approximative? Entre 7 et 8 m, pilotis compris. Quant à la tuilerie, de fabrication locale, elle comprend des tuiles Yin-Yang.


Khuôi Ky abrite actuellement 14 maisons sur pilotis en pierre. Les services compétents ont mis trois ans pour les remettre en état. En 2010, Khuôi Ky a été reconnu par le ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme comme étant un village typique des cultures traditionnelles des minorités ethniques. Une nouvelle page s’ouvre donc dans l’histoire du village, comme nous l’indique Nông Ich Dat, un villageois.


"C’est entre 2010 et 2016 que les fondements d’une communauté touristique ont été posés à Khuôi Ky", raconte-t-il. "Prochainement, les autorités locales nous aideront à installer un réseau d’électricité et d’eau propre en nous fournissant de la literie pour pouvoir convenablement loger les touristes".

 

Un paysaga paisible à Khuôi Ky. Photo : VOV/CVN


Déjà, les touristes affluent. Nguyên Thành Vinh, qui vient pour la première fois, pense déjà à revenir.


"C’est extrêmement paisible, ici!", s’exclame-t-il. "Les villageois sont amicaux et sociables. Une femme m’a même invité à partager le repas avec sa famille".


À en croire le comité de gestion du parc géologique de Non Nuoc Cao Bang, l’utilisation par les Tày de pierres dans la construction aurait débuté au 16e siècle, et aurait été généralisée entre 1594 et 1677 lorsque les Mac construisaient dans cette zone frontalière des forteresses. Au début, seuls les généraux et les nobles avaient le droit de vivre dans des maisons sur pilotis en pierre. L’Histoire a fait le reste, et le peuple s’est approprié de ce mode de construction à la fois solide, confortable et esthétique. 


VOV/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’argentique et les jeunes vietnamiens: le grand amour !

À la découverte du monastère zen Truc Lâm Tây Thiên  Le monastère zen Truc Lâm Tây Thiên, l’un des trois plus grands au Vietnam, se trouve dans la commune de Dai Dinh, district de Tam Dao, province de Vinh Phuc, à 60 km au nord-ouest de la capitale Hanoï.