02/09/2017 16:05
Les dirigeants d'entreprises italiennes, réunis sur le lac de Côme à l'occasion d'un mini-Davos local, apparaissaient confiants jeudi 31 août sur la reprise de l'économie de la péninsule, tout en plaidant pour la poursuite des réformes.
>>L'Italie renoue avec un niveau de croissance inédit depuis 2011
>>L'Italie prête à verser jusqu'à 17 milliards d'euros pour sauver deux banques

La ville de Cernobbio, en Italie, accueille le forum The European House - Ambrosetti jusqu'à dimanche 3 septembre.
Photo : AFP/VNA/CVN

"L'économie a réalisé une bonne performance sur les deux premiers trimestres (...), nous sommes très optimistes", a déclaré Jean-Pierre Mustier, le patron français de la banque italienne UniCredit, interrogé lors du forum The European House - Ambrosetti, qui se tient jusqu'à dimanche à Cernobbio.

Le PIB italien a progressé de 0,4% au deuxième trimestre par rapport au précédent et de 1,5% sur un an, son rythme le plus soutenu depuis 2011, même s'il reste en-deçà de la moyenne européenne (2,2% sur un an).

Cette accélération est une bonne nouvelle pour la péninsule, qui avait connu deux années de récession avant de renouer avec une très petite croissance en 2014 (+0,1%). Le PIB avait ensuite progressé de 0,8% en 2015 puis de 0,9% en 2016, la moitié de la moyenne de la zone euro.

Le Fonds monétaire international (FMI) a récemment revu ses prévisions de croissance à la hausse pour l'Italie (1,3%), tout comme plusieurs agences de notation et la Banque centrale italienne (1,4%).

La reprise "a commencé avec les exportations, qui se sont développées et qui se portent bien, ensuite il y a eu la consommation et maintenant les investissements croissent: quand vous avez ce type de séquence - d'abord exportations, puis consommation puis investissements - c'est une manière très saine pour l'économie de croître", a jugé M. Mustier, en soulignant qu'il ne s'agissait ainsi pas d'"une bulle".

"Très bons fondamentaux"

Pour le PDG de la banque italienne UniCredit, Jean-Pierre Mustier, l'économie italienne a réalisé une bonne performance sur les premiers trimestres.
Photo : AFP/VNA/CVN

"L'Italie a de très bons fondamentaux", avec des "entreprises extraordinaires" et un niveau d'épargne élevé, a-t-il dit, en notant que la reprise était aussi soutenue par le contexte économique positif en Europe.

Un vote électronique réalisé auprès des entrepreneurs présents à Cernobbio a confirmé ce retour à la confiance.

73,4% d'entre eux prévoient ainsi une croissance de leur chiffre d'affaires cette année, tandis que 71,2% entendent augmenter leurs investissements en 2018.

"Les demandes de crédits pour les investissements et les transactions ont augmenté", a expliqué le président de la banque Intesa Sanpaolo, Gian Maria Gros-Pietro: les investissements augmentent à un rythme "beaucoup plus rapide que celui du PIB, ce qui a un rôle d'entraînement et améliore la productivité du système".

"Parmi les entrepreneurs il y a de l'optimisme (...) Il y a des données positives, mais nous ne devons pas nous monter la tête. Nous devons continuer les mesures adoptées, qui ont donné de bons résultats", a estimé pour sa part le président de l'équipementier automobile Brembo, Alberto Bombassei.

L'Italie a mené ces dernières années une réforme du marché du travail pour le rendre plus flexible et pris des mesures pour assainir son système bancaire, source d'inquiétudes sur les marchés.
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité des villages de broderie du Vietnam

Le Vietnam accueille 3,73 millions de touristes étrangers en cinq mois Le nombre total de touristes étrangers venus au Vietnam entre janvier et mai a régressé de 48,8% par rapport à la même période de 2019, a fait savoir l’Office général des statistiques du Vietnam (GSO).