Inauguration du plus grand lactarium du Vietnam

Le 6 août à Hô Chi Minh-Ville, l'hôpital Hùng Vuong a officiellement inauguré le plus grand lactarium (ou banque de lait maternel) du Vietnam.

>>VNVC inaugure deux centres de service de nutrition

>>Seulement 22% des enfants vietnamiens allaités à l'âge de 2 ans

Le système de traitement et de stockage modernes pour le lait maternel des donneuses.

D'une valeur de près de 6 milliards de dôngs, lactarium a la capacité de stériliser 62 litres de lait par jour. Il s'agit de la deuxième banque de lait maternel construite dans le Sud et de l'une des quatre banques de lait maternel du Vietnam.

Selon la professeure agrégée Hoàng Thi Diêm Tuyêt, directrice de l'hôpital Hùng Vuong, le service de néonatologie de l'hôpital prend en charge et nourrit chaque année des milliers de bébés prématurés, en sous-poids à la naissance et souffrant de divers troubles pathologiques.

Pendant la pandémie de COVID-19, chaque jour, cet hôpital a dû soigner et subvenir aux besoins de centaines de nouveau-nés dont les mères étaient infectées par le virus. Dans le passé, l'alimentation des nourrissons était principalement basée sur le lait maternisé, en raison du manque de donneuse de lait maternel. La création d'un lactarium était par conséquent extrêmement urgente.

En juillet 2022, grâce au soutien de différents partenaires, l'hôpital Hùng Vuong a mis en service un lactarium où 17 femmes sont venues donner 235 litres de lait. "Nous espérons que de nombreuses mères apprendront l'existence de la banque de lait maternel et se porteront volontaires pour donner du lait afin de nous aider à sauver la vie d'autres enfants malheureux", explique Mme Tuyêt.

En tant qu'initiatrice de la levée de fonds nécessaires à la création du lactarium de l'hôpital Hùng Vuong, Nguyên Thi Lê, présidente du Conseil populaire de Hô Chi Minh-Ville, rappelle que pendant la pandémie de COVID-19, de nombreux nourrissons ne pouvaient ni être allaités par leur mère ni trouver refuge auprès de leur famille, et qu'ils ne pouvaient compter que sur une équipe de médecins et de bénévoles pour s'occuper d'eux.

Contribuer à réduire la mortalité infantile

C'est ce qui l'a d'ailleurs incitée à trouver des sources de financement afin de créer une banque de lait maternel pour bébés. Environ un an plus tard, le lactarium de l'hôpital Hùng Vuong était né. "J'espère que la banque de lait maternel poursuivra sa mission de prise en charge des nouveau-nés pour Hô Chi Minh-Ville et le Sud en général, contribuant ainsi à réduire la mortalité infantile", confie-t-elle.

D'après Nguyên Truong Son, vice-ministre de la Santé, le taux de mortalité infantile au Vietnam est actuellement encore élevé, puisqu'il représente en effet 70 à 80% de tous les décès d'enfants de moins d'un an. Des études montrent que pour réduire la mortalité infantile, le lait maternel s'avère être un atout majeur, celui-ci jouant même un rôle primordial dans la survie de l'enfant.

Le lait maternel aide non seulement les nourrissons à grandir normalement et rapidement, mais renforce également le système immunitaire, en particulier pendant la période où ce dernier n'est pas encore totalement formé. En effet, les anticorps transmis par la mère à son bébé via le lait maternel lui procureront une immunité passive qui aidera l'enfant à résister à de nombreuses maladies et infections.

Le lactarium de l'hôpital Hùng Vuong a vu le jour dans le cadre de la Semaine mondiale de l'allaitement maternel, événement d'une importance capitale pour la promotion du mouvement pro-allaitement au Vietnam.

À cette occasion, le vice-ministre Nguyên Truong Son a fait part de son désir de voir cet hôpital continuer à améliorer le processus de réception, de traitement, de stockage et de distribution du lait maternel. Il est selon lui nécessaire de mettre en œuvre les conditions les plus favorables tout au long de ces différentes opérations afin de garantir une sécurité absolue pour les bébés.

Texte et photo : Quang Châu/CVN