30/06/2020 16:51
Hô Chi Minh-Ville, déjà plébiscitée pour ses nombreuses attractions touristiques, développe ses services avec de nouveaux circuits vers la région du Sud oriental.
>>Le Sud-Est devra renforcer sa connectivité pour booster son tourisme
>>L'interconnexion touristique, la clé pour augmenter le nombre d'arrivées

Hô Chi Minh-Ville relance ses activités touristiques post-COVID-19 en coopérant avec les provinces du Sud-Est.

Élaborer les plans d’action pour la période 2020-2025

Le tourisme est l’une des sources premières du développement économique du Sud. L’information a été communiquée lors de la conférence sur la connexion touristique de la région du Sud-Est, ayant pour thème "Connexion - Développement - Durabilité", tenue dimanche 28 juin dans la province de Tây Ninh. De nombreuses propositions ont été émises afin de développer le tourisme interprovincial pour la période 2020-2025.

Selon Trân Van Chiên, vice-président du Comité populaire de la province de Tây Ninh, cette rencontre visait à mettre en exergue le potentiel et les ressources touristiques de la mégapole du Sud et de ses cinq provinces voisines : Tây Ninh, Binh Phuoc, Binh Duong, Dông Nai et Bà Ria-Vung Tàu, en vue d’élaborer et signer un mémorandum de coopération pour le développement du tourisme dans la région.

Le mémorandum se concentrera sur l’amélioration de la gestion touristique, le développement et la connexion entre les services, la promotion et la valorisation des attractions ainsi que le développement des ressources humaines. Il fera également un appel à investissements.

En 2019, le Sud-Est a accueilli près de 10,7 millions de visiteurs étrangers, soit une augmentation de 27,8% sur la même période par rapport à l’année précédente, avec un chiffre d’affaires de 7 milliards d’USD. L'industrie touristique s’établit progressivement en secteur économique clé et fierté de la région.

Nguyên Thành Phong, président du Comité populaire de Hô Chi Minh-Ville, précise cependant qu’au cours des premiers mois de 2020, en raison de la pandémie de COVID-19, la plupart des pays ont fermé leurs frontières et interrompu leurs vols. Les services non essentiels ont temporairement cessé leurs activités et les chaînes d'approvisionnement ont été rompues, ayant de lourdes conséquences sur l’industrie du tourisme, entre autres.

Relancer le tourisme après la crise sanitaire

Toujours selon M. Phong, après avoir maîtrisé l'épidémie, les mesures sanitaires ont été assouplies mais ont profondément affecté tous les aspects de la vie sociale. Le tourisme est donc l'une des industries les plus touchées par la crise.

Plus précisément, au cours des 6 premiers mois de 2020, la région du Sud-Est a accueilli 1,7 million de visiteurs étrangers, soit une baisse de 65% par rapport à la même période de 2019. "Dans ce contexte, il faut penser à de nouvelles stratégies et approches pour que l'industrie touristique reprenne son élan" souligne M. Phong.

Ainsi, M. Phong recommande de se concentrer sur le développement du tourisme intérieur et de se préparer à la reprise du tourisme international au moment opportun.

Selon lui, la conférence a été  l'occasion de mieux apprécier le potentiel, les avantages et l'orientation du développement touristique souhaité pour chaque localité, y compris Hô Chi Minh-Ville. Au cours des 15 dernières années, le tourisme a été identifié comme l'une des neuf principales industries de services, contribuant à environ 11% du produit intérieur brut de la ville.

Texte et photo : Truong Giang/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Revivre les jeux de miniatures à Hô Chi Minh-Ville

Intégrer le numérique dans les stratégies touristiques Le Service du tourisme de Hô Chi Minh-Ville, en collaboration avec Google, a organisé le 9 juillet une formation sur les compétences numériques et la promotion du marketing digital pour les gestionnaires d’État chargés du tourisme et les entreprises en activité dans ce domaine.