03/06/2021 14:00
Le Tribunal populaire de la province de Hung Yên (Nord) a condamné Nguyên Van Long (né en 1985 et domicilié dans la commune de Tân Tiên, district de Van Giang) à cinq ans et trois mois de prison pour possession de marchandises interdites selon l'article 191 du Code pénal de 2015.
>>Saisie de 8,8 tonnes d'écailles de pangolin et d'ivoire
>>Renforcer le contrôle du commerce de l'ivoire et de la faune sauvage
>>Saisie d’un grand lot de défenses d’éléphants et d’écailles de pangolin à Hanoï

Nguyên Van Long au Tribunal populaire de la province de Hung Yên (Nord).
Photo : EVN/CVN

En septembre 2018, les forces compétentes ont détecté 32 sacs contenant 780 kg d'écailles de pangolin sans preuve d'origine dans la maison de son frère. Nguyên Van Long a admis que ces biens étaient les siens.

Selon les conclusions de l'Institut de l'écologie et des ressources biologiques, ces 780 kg d'écailles dont 225 kg de pangolin moulues et 555 kg de pangolin à ventre blanc, coûtaient près de 1,1 milliard de dôngs (plus de 48.000 USD).

Des sanctions sévères et la décision de détruire toutes les écailles de pangolin collectées ont montré un esprit de tolérance zéro contre la criminalité liée aux espèces sauvages, a déclaré Bùi Thi Hà, vice-directrice de l'organisation Éducation pour la nature au Vietnam.

En juillet 2020, le Tribunal populaire de Hung Yên avait condamné à 16 ans de prison un transporteur de 116 individus de pangolin.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrez le monde des crayons de couleur à Hanoï

Quel visage aura le tourisme francophone au Vietnam après le COVID-19 ? L’activité touristique au Vietnam a été anéantie par la pandémie de COVID-19. Pour la deuxième année consécutive, les professionnels du tourisme francophones continuent à naviguer à vue en espérant un retour aux affaires après la crise.