12/02/2022 14:20
Contrairement à l'image habituelle des habitants faisant la queue pour acheter de l'or à l'occasion du 10e jour du 1er mois lunaire, considéré comme le Jour du Dieu de la richesse, ces boutiques ont cependant été boudées cette année à Hô Chi Minh-Ville.
>>Des milliers de Vietnamiens fêtent le Dieu de la Richesse
>>Une journée bosculée de la Richesse
>>Jour du Dieu de la Richesse : effervescence dans les magasins d’or

Les boutiques de l'or, du marché Thiêc, ne sont pas aussi actives cette année que les précédentes.

Jeudi 10 février (soit le 10e jour du 1er mois lunaire), à 09h00. Les clients aux marchés spécialisés dans le commerce de l'or tels que Thiêc (11e arrondissement) ou le Centre d'or et de bijoux d'An Dông (5e arrondissement) restent assez clairsemés. 

Trân Binh, habitant dans le 11e arrondissement, a informé qu'avant la pandémie, le flux de personnes achetant de l'or au marché Thiêc (Cho Thiêc) à cette occasion était très encombré. À la fin de la journée, ses boutiques se voyaient souvent en rupture de stock. Mais cette année, c’est une histoire entièrement différente. 

"Bien qu'il y ait aujourd'hui plus de clients qu'aux autres jours de l’année, ce n'est même pas un dixième de ce que nous avons pu voir les années précédentes. C’est lors des moments comme celui-ci qu’on se rend compte à quel point l'épidémie de COVID-19 a affecté les revenus des gens", a-t-il commenté.

Le patron d'une boutique de l'or à Cho Thiêc a aussi déclaré que la crise sanitaire s’est éternisée dans le Sud, c’est pourquoi le nombre de clients a nettement diminué. Autre raison : le prix de l’or a récemment augmenté.

Symbole de la chance et de la prospérité

Cependant, les grands centres commerciaux et les enseignes de renom tels que PNJ ou DOJI ont, quant à eux, connu un petit succès. Nombreux sont ceux qui, de bon matin, profitent d'un petit moment avant de se rendre au travail pour aller acheter de l'or, symbole de chance et de prospérité pour la nouvelle année. 

Notamment à la boutique PNJ dans la rue Nam Ky Khoi Nghia (arrondissement de Phu Nhuân), les gens font la queue. 

Les produits phares tels que les lingots d'or en forme de Dieu de la Richesse, des bagues Kim Tiên (veau d'or) et autres statues de tigres sont ceux qui attirent le plus d'attention des clients. Certains objets en or liés à la mascotte du tigre (zodiaque de cette année 2022) sont également en rupture de stock.

Choisissant un petit lingot de 28 g à l'image du Dieu de la Richesse à mettre dans son portefeuille, Lê Binh, habitant dans le 10e arrondissement, a partagé que chaque année, il achetait de l'or ce jour-là.

Lingots et mascottes de tigres ont la cote cette année.

Cadeaux pour la Saint-Valentin

Un représentant de PNJ a révélé qu'avant même le jour du Dieu de la Richesse, le nombre de clients qui venaient dans ses boutiques était assez important, principalement des jeunes qui veulent acheter des parures comme cadeaux pour la Saint-Valentin.

Cette année, PNJ a augmenté sa production d'environ 10% par rapport à l'année précédente. Trân Nguyên Phi Long, directeur marketing - commerce de détail de la marque, a déclaré que la compagnie avait perfectionné son réseau de vente afin de réduire le temps d'attente des clients lors des jours de pointe. Sur son site en ligne, l'entreprise a également préparé des plans de livraison à domicile pour cette journée spéciale.
 
Texte et photos : Quang Châu/CVN




 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le lotus impérial cultivé dans la cour d’une maison centenaire à Hanoï