22/05/2022 22:53
De nombreux produits subissent une hausse des prix pouvant aller de 5% à 14%. Cependant, cette augmentation est bien inférieure au coût que les entreprises doivent supporter. En fait, pour faire face à l'instabilité des coûts des matières premières, les sociétés n'ont pas d'autre choix que de répercuter la majoration des prix sur les consommateurs.

>>Les prix à la consommation en hausse de 1,51% au premier trimestre
 

Le prix des œufs a connu une augmentation d'entre 3% et 6%. 


Sur les cinq premiers mois de l'année, le prix de presque toutes les matières premières a augmenté de 10% à 30%, en particulier celui des aliments pour animaux.

L'entreprise Vinh Thành Dat essayait de maintenir le coût de certains produits, des œufs par exemple. Mais ses recettes ne suffisaient plus à couvrir ses dépenses, entraînant des pertes pour la société et cette dernière est obligée d'augmenter les prix de vente de ses produits.

Truong Chi Cuong, directeur général adjoint de Vinh Thành Dat, a déploré que les prix des matières premières augmentaient et il n'y avait aucun signe de retour à la normale. Alors, l'entreprise réfléchit très sérieusement à l'ajustement de ses prix de vente, en prenant en compte le pouvoir d'achat de sa clientèle.

En plus des œufs, dans cette période économiquement instable, d'autres produits voient aussi leurs coûts augmenté, comme les volailles par exemple, avec une hausse de 6% à 12%, ou la viande bovine, entre 2% et 3%.

Les entreprises du secteur alimentaire expliquent que cette majoration vise à couvrir les pertes des derniers mois. Cependant, avec les actuelles difficultés générales, la hausse des prix doit être calculée très soigneusement.

De nombreuses sociétés tentent même de se tenir un peu plus longtemps avant de devoir, elles aussi, hausser les prix de leurs produits.

Phan Van Dung, directeur général adjoint de la Société par actions VISSAN, a déclaré : "L'augmentation des coûts réduira le pouvoir d'achat. Par conséquent, nous choisissons de limiter les difficultés pour les consommateurs en n'accroissant pas les prix pour le moment. Nous continuons de surveiller l'évolution du marché".

La solution de dernier recours

L'actuelle majoration des prix est la solution de dernier recours pour les entreprises. Afin de survivre, celles-ci recherchent activement des sources alternatives de matières premières plus durables, réduisent les coûts inutiles, diversifient leurs produits et développent ceux à forte valeur ajoutée pour augmenter leurs marges. Des efforts considérables sont déployés pour stabiliser le marché au cœur de la tempête des prix.

Ly Kim Chi, présidente de l’Association des vivres de Hô Chi Minh-Ville, a affirmé qu'il faudrait laisser les prix augmenter. L'objectif des entreprises est toujours de stimuler la demande, de vendre le plus de produits. Alors, pour se préparer à la hausse des coûts, chaque entreprise ne choisit que quelques produits.

Selon le Service municipal des finances, malgré la majoration des prix, ceux des groupes de produits faisant partie du programme de stabilisation des coûts ne doivent pas augmenter de plus de 3% à 15%. Les autorités suivront de près les évolutions du marché pour assurer sa stabilité et soutenir les consommateurs.

Texte et photo : Quang Châu/CVN


 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
GREAT, un programme australien en faveur des femmes minoritaires

Hanoï et Vietnam Airlines coopèrent dans le développement touristique  La Compagnie aérienne nationale du Vietnam (Vietnam Airlines) devrait coopérer avec l'Association des agences de voyages de Hanoï et avec le Centre de conservation du patrimoine de Thang Long - Hanoï pour organiser des visites nocturnes de la citadelle impériale de Thang Long. Cette visite serait destinée aux passagers de Vietnam Airlines.