18/09/2019 18:03
Les autorités de Hanoï ont annoncé un plan de facturation des véhicules dans le centre-ville afin d'accroître l'utilisation des moyens de transport en commun, conformément à une décision récemment signée par le président du Comité populaire municipal, Nguyên Duc Chung.
>>Des bus électriques de Vingroup fonctionneront dans cinq grandes villes
>>Achèvement de la dernière poutre en béton de l'embranchement aérien Nhôn - gare de Hanoï

La ligne ferroviaire urbaine Cat Linh - Hà Dông de 14,5 km comprendra douze stations.  Photo : VNA/CVN

D’ici 2030, les motos seraient interdites dans les quartiers du centre-ville. Il s’agit de l’une des solutions proposées pour ramener le pourcentage de véhicules individuels à 20%-25% en 2020 et encourager l’utilisation des moyens de transport en commun et du vélo. La perception de redevances permettrait également de réduire les embouteillages et la pollution.

En vertu du plan établi par les autorités municipales, la ville continuerait à étendre les lignes de bus vers les zones périphériques et populaires telles que les nouvelles cités urbaines, les centres commerciaux et de divertissement.

La capitale présentera entre 46 et 51 nouvelles lignes de bus d’ici l’an prochain, dont 21 seraient établies cette année. De nombreuses voies prioritaires pour les bus seront également mises en place afin d'améliorer leurs service et d'attirer plus d'utilisateurs.

Selon les chiffres du Centre de gestion et d'exploitation des transports publics de Hanoï, l'an dernier, 180.000 bus ont dû sauter des arrêts ou changer d'itinéraires en raison de la congestion du trafic, soit 3,5% des services. Comme ils ne disposent pas de voies prioritaires, les bus étant encombrés par la congestion routière, ils ont souvent pris du retard.

En fait, le nombre de passagers a diminué en deux ans, en 2016 et 2017, a déclaré le Centre de gestion et d'exploitation des transports publics de Hanoï.

Dix lignes du chemin de fer urbain

Afin d'encourager les citoyens à utiliser les transports en commun, des itinéraires de bus et de transport en commun rapide (BRT) seraient connectés à la voie ferrée urbaine Cat Linh-Hà Dông.

La ville pourrait également aménager des aires de stationnement près des gares routière et ferroviaire afin que les personnes puissent facilement se déplacer vers les transports en commun ainsi qu’ouvrir des lignes de mini-bus permettant d’accéder aux petites rues.

Un projet d'extension du réseau cyclable public a également été envisagé. La planification du transport et des communications pour 2030 et sa vision pour 2050 concerne les transports routiers, notamment le bus rapide, ferroviaires, dont ceux urbains, fluviaux et aériens. La capitale possédera 36 km de voies routières aériennes, principalement sur les périphériques 2, 3 et 4, et la rue Tôn Thât Tùng.

En dehors des lignes de bus traditionnels, huit autres de bus rapide et neuf lignes ferroviaires urbaines seront créées. Les lignes de bus rapides sont Kim Ma-Yên Nghia, Ngoc Hôi-Phu Xuyên, Son Dông-Ba Vi, Phu Dông-Bat Tràng-Hung Yên, Gia Lâm-Mê Linh, Mê Linh-Yên Nghia-Nationale N°5, Ba La-Ung Hoà, et Ung Hoà-Phu Xuyên.

Hanoï disposera de dix lignes du chemin de fer urbain avec 417,8 km de longueur totale, dont cinq dans les zones centrales et cinq reliant le centre-ville à ses villes satellites et régions suburbaines.

Parmi les cinq lignes dans le centre-ville, le ministre des Communications et des Transports aura le rôle de l’investisseur sur deux : N°1 et N°2A. Plus précisément, la ligne N°1 (Ngoc Hôi - Yên Viên - Nhu Quynh), qui comprend deux embranchements: Ngoc Hôi – la gare de Hanoï - Gia Lâm - Yên Viên, 26km de longueur, sera financée par les prêts des aides publiques au développement (APD) du Japon.

Avec 13km de longueur, la ligne N°2A Cat Linh - Hà Dông est achevée à 98% s’agissant des travaux de construction et à 88% concernant les travaux d’installation des équipements. Actuellement, elle fonctionne entièrement à titre expérimental.

La ville de Hanoï est également l'investisseur dans les deux projets de chemin de fer urbain N°2 et N°3. Pour la ligne N°2 (Nôi Bài - Thuong Dinh - Buoi), la capitale espère finaliser d'ici à 2020 les deux tronçons Nam Thang Long - Trân Hung Dao (11,5 km) et Trân Hung Dao - Thuong Dinh (5,9 km). Les deux autres tronçons Thuong Dinh – périphérique N°2,5 - Buoi (7 km) et Nôi Bài - Thang Long (17,4 km) devraient être financés en 2030. Après 2030, la ligne N°2 s'étendra jusqu'à Soc Son (10,2 km).

La ligne N°3 (Trôi - Nhôn - Yên So) comprendra trois tronçons: Nhôn - la gare de Hanoï (12,5 km); Trôi - Nhôn (5,9 km); la gare de Hanoï - Yên So - Hoàng Mai (7,3 km). Après 2030, cette ligne devrait être étendue à Son Tây (30 km).

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le tourisme expérientiel, cette autre façon de voyager

Manmo, l’application pour se loger pas cher Les applications voyage permettent de faire des économies et de trouver des bons plans. Manmo, la nouvelle application développée par un jeune vietnamien, est plus spécifiquement réservée aux petits budgets et à ceux qui aiment partir à la dernière minute.