07/07/2021 23:27
Le président haïtien Jovenel Moïse a été assassiné dans la nuit du 6 au 7 juillet dans sa résidence par un groupe armé. C'est ce qu'a annoncé le Premier ministre par intérim dans un communiqué.
>>Haïti entraîné dans le cercle vicieux de la crise politique et humanitaire
>>Le président haïtien nomme un nouveau PM
>>Haïti: nouvelle mobilisation pour exiger la démission du président

Le président d’Haïti, Jovenel Moïse, lors d’une conférence de presse à Port-au-Prince, le 7 janvier 2020. 
Photo : AFP/VNA/CVN

Le président haïtien Jovenel Moïse a été assassiné tôt le 7 juillet au matin chez lui par un commando formé d'éléments étrangers, a annoncé le Premier ministre sortant Claude Joseph.

L'épouse du président a été blessée dans l'attaque et hospitalisée, a précisé M. Joseph. Il a appelé la population au calme et indiqué que la police et l'armée allaient assurer le maintien de l'ordre.

Le Premier ministre haïtien Claude Joseph a déclaré mercredi 7 juillet l'"état de siège" octroyant des pouvoirs renforcés à l'exécutif quelques heures après l'assassinat du président Jovenel Moïse.

"Dans la stricte application de l'article 149 de la Constitution, je viens de présider un conseil des ministres extraordinaire et nous avons décidé de déclarer l'état de siège sur tout le pays", a-t-il déclaré.

Haïti, pays des Caraïbes et nation la plus pauvre du continent américain, est gangrené par l'insécurité et notamment les enlèvements contre rançon menés par des gangs jouissant d'une quasi impunité. Le président Jovenel Moïse, accusé d'inaction face à la crise, était confronté à une vive défiance d'une bonne partie de la population civile.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le lotus dans l’objectif du photographe Trần Bích

Hô Chi Minh-Ville rouvre des circuits inter-régionaux Après avoir expérimenté avec succès certains circuits touristiques entre Hô Chi Minh-Ville, Cu Chi et Cân Gio, le Service touristique municipal a rouvert certains circuits inter-régionaux.