13/07/2020 18:03


En 2019, plus de 112.000 étrangers sont devenus Français dont 27.000 ont été naturalisés suite à un mariage avec un ressortissant français, indique le journal Le Figaro. Selon Le Figaro, les cas de refus sont rares quand il s’agit d’une acquisition par mariage. Au total, 75 personnes ont vu leur demande rejetée l’année dernière. Ce chiffre n’est pas loin de ceux des années précédentes : en 2017, 2018 et 2019, le gouvernement s’est opposé, respectivement, 83, 66 et 75 fois à l’acquisition de la nationalité française par le conjoint étranger d’un Français, selon la même source qui cite un courrier officiel adressé au député Eric Ciottti qui s’interrogeait sur ces faibles taux de refus. "La France n’est pas assez exigeante sur les conditions d’acquisition de la nationalité. Ces chiffres en sont la démonstration implacable", a dénoncé le député Eric Ciotti. Une accusation que le ministère de l’Intérieur réfute : "Le ministère de l’Intérieur traite deux familles de procédures : d’un côté, les naturalisations par décret, pour des personnes établies, qui représentent 80% du volume global de demandes, sur lesquelles l’État dispose d’un large pouvoir d’appréciation, de l’autre, les naturalisations par déclaration, principalement à la suite d’un mariage. Et dans ce cas, la jurisprudence administrative rend ces demandes recevables quasiment automatiquement, sauf opposition de l’État par un décret spécifique".


APS/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une expérience inoubliable pour les étudiants francophones au Vietnam

L'île de Phu Quôc développe une agriculture écologique liée au tourisme Le district insulaire de Phu Quôc, province de Kiên Giang (Sud), est déterminé à développer un modèle de production agricole écologique associé aux services et au tourisme afin de créer plus de produits touristiques d'ici 2025 et à l'horizon 2030.