15/10/2020 16:54
Le ralentissement économique de l'Indonésie sera probablement pire que prévu, la plus grande économie d'Asie du Sud-Est ayant du mal à contenir la pandémie de coronavirus, selon le Fonds monétaire international (FMI).
>>L'Indonésie parmi les pays à avoir réussi à stimuler l'économie dans la période de COVID-19
>>L'Indonésie va créer un Fonds national d'investissement de 5 milliards d'USD

Des jeunes Indonésiennes portent un masque à Jakarta.
Photo : VNA/CVN

Le produit intérieur brut (PIB) de l'Indonésie pourrait reculer de 1,5% cette année, un niveau plus fort que la contraction de 0,3% prévue par le FMI en juin.

La révision à la baisse pour l'Indonésie intervient alors que le FMI est devenu moins pessimiste à propos de l'économie mondiale, selon la mise à jour d'octobre des Perspectives de l'économie mondiale, publiée le 13 octobre.

L'état économique de l'Indonésie reste précaire en raison de la propagation continue de la pandémie et de son impact négatif sur les secteurs gravement touchés, tels que le tourisme, a déclaré le FMI.

L'Indonésie a du mal à contenir l'épidémie dans le pays, les cas de COVID-19 ayant atteint 340.622 avec plus de 12.000 décès mardi 13 octobre, selon les données officielles. Le pays a ajouté environ 3.000 à 4.000 cas par jour depuis le 19 septembre.

Le gouvernement indonésient prévoit que 4 millions d'Indonésiens supplémentaires sombraient dans la pauvreté et 5,5 millions de personnes perdraient leur emploi pendant la pandémie de coronavirus.

Le FMI prévoit que l'économie mondiale rebondirait et progresserait de 5,2% en 2021, tandis que l'économie indonésienne devrait croître de 6,1%.
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Escapade au temple Dô à Bac Ninh

Bac Son, la vallée des contemplations À plus de 160 km de Hanoï, Bac Son est une vallée paisible aux paysages magnifiques. Éloignés du tohu-bohu citadin, les visiteurs pourront s’immerger dans la vie quotidienne locale et se recueillir auprès des Tày et Nùng très hospitaliers.