20/06/2019 20:32
Au fil des siècles, le Vietnam a eu de nombreux noms et capitales différents, changeant à chaque fois en fonction des périodes et des événements marquants de l’histoire du pays. Le Musée national de l’histoire du Vietnam nous plonge à travers l’évolution de ces appellations, et ce jusqu’à fin octobre à Hanoï.

>>La cité impériale de Thang Long racontée par les tablettes de bois des Nguyên
>>La citadelle des Hô entre au patrimoine mondial
 

L’exposition sur "Les noms et les capitales du pays à travers les périodes historiques" a lieu du 20 juin jusqu’à fin octobre à Hanoï.


Depuis la fondation du premier État, le Vietnam avait différents noms. Ces derniers exprimaient souvent la fierté nationale. On peut citer: Van Lang, Au Lac, Van Xuân, Dai Cô Viêt, Dai Viêt, Dai Ngu, Dai Nam, Vietnam. De plus, le choix d’un endroit pour établir la capitale du pays est très important. Puisque dernière se joue le centre politique, militaire, économique et culturel d'un pays. Par exemple, Hoa Lu (province de Ninh Binh, Nord) a été choisi pour devenir la capitale des dynasties Dinh (968 - 980), Lê antérieur  (980 - 1009) et Ly (de 1009 à 1010). Thang Long (Hanoï actuel) est la ville qui marque la lignée des Ly (de 1010 à 1225), Trân (1226 - 1440). Huê représente celle de la période Nguyên (1802 - 1945). Notamment, Hanoï a été choisie en 1945 pour devenir l’emblème de la République socialiste du Vietnam.
      
Pour que les visiteurs, notamment les étrangers, comprennent mieux l’histoire du pays, le Musée national de l’histoire du Vietnam (MNHV) ouvre depuis le 20 juin une exposition intitulée "Les noms nationaux et les capitales à travers les périodes historiques" au 1, rue Tràng Tiên (arrondissement de Hoàn Kiêm, Hanoï). Il coordonne avec la Direction d’État des archives du Vietnam (relevant du ministère de l’Intérieur), le Centre de conservation du patrimoine de Thang Long - Hanoï, le Musée de Hanoï, Musée de la province de Ninh Binh (Nord), le Musée de la province de Thanh Hoa (Centre) et le Centre de préservation de la citadelle de la dynastie des Hô (Centre), pour lancer cet événement.
 

Quelques objets en exposition.


Lors de cette exposition, les visiteurs auront la chance de découvrir une centaine d’artefacts, et reliques d’une autre époque, faites de style, de forme et de matériaux différents datant de la culture de Dông Son (IIIe siècle av. J.-C. - Ier siècle ap. J.-C.) jusqu’à aujourd'hui. Ces objets ont été découverts lors de fouilles archéologiques sur les anciennes capitales du Vietnam. Notamment, le tambour en bronze de Canh Thinh et le sceau "Dai Nam Thu Thiên vinh mênh truyên quôc ty" figurant parmi les 20 "objets d’importance nationale" conservés actuellement au MNHV, y sont exposés. En outre, les visiteurs y voient les tablettes de bois de la dynastie Nguyên.

L’exposition introduit trois parties principales: les noms Van Lang, Au Lac et la première période d’édification nationale; la période du régime féodal indépendant et la période d’après la Révolution d'Août 1945 jusqu'à maintenant. À travers cet évènement, le MNHV souhaite apporter au public des documents historiques, des preuves matérielles permettant d'exprimer l'aspiration et la volonté de l’indépendance, la fierté nationale des générations vietnamiennes.

"C’est l’exposition que nous perdent beaucoup d’années pour préparer. Lors de cet événement, nous utilisons de nombreux documents de recherche, notamment ceux fournis par des historiens, des objets découverts lors les fouilles archéologiques", a partagé Nguyên Van Cuong, directeur du MNHV. 


Texte et photos: Quê Anh/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La deuxième édition du tournoi amical de football Vietnam - France avec succès

Le Centre du Vietnam parmi les 10 destinations d'Asie-Pacifique pour 2019 Lonely Planet, le plus grand éditeur de guides de voyage au monde, a classé le Centre du Vietnam parmi les principales destinations de cette année dans la région Asie-Pacifique.