Exportation de produits électroniques : le Vietnam se classe 9e au monde

Actuellement, le Vietnam se classe au 9e rang mondial dans le domaine de l'exportation de produits électroniques.

>> La fabrication de produits électroniques, informatiques et optiques au beau fixe

>> Électronique : une usine de 200 millions d'USD bientôt mise en chantier à Nghê An

Production des accessoires électroniques à Vinh Phuc (Nord).
Photo : VNA/CVN

Le Vietnam attire les géants de la technologie.

Au cours des huit premiers mois de cette année, les téléphones et accessoires électroniques ont réalisé le plus gros chiffre d'affaires à l'exportation, atteignant près de 40 milliards d’USD.

De nombreux experts internationaux estiment que le Vietnam a la possibilité de devenir le centre mondial de fabrication de puces, en particulier dans le contexte où de nombreux géants technologiques tels qu'Intel ou Samsung ont annoncé leur intention d'y intensifier leur production de composants semi-conducteurs.

Le Vietnam abrite la plus grande usine d'assemblage et d'inspection d’Intel, d'un investissement de 1,5 milliard d’USD, qui concentre 70% de la production mondiale totale de ce groupe américain.

Kim Huat Ooi, vice-président de la Sarl Intel Products Vietnam, a déclaré : "Les trois facteurs les plus importants dans notre choix du Vietnam ont été l'environnement socio-politique très stable, l'expansion constante des accords de libre-échange par le gouvernement et la main-d'œuvre abondante. Pour se préparer à une étape plus profonde dans la production de puces, le Vietnam doit prévoir de former des ressources humaines de haute qualité. En outre, les politiques d'incitation et de soutien du gouvernement sont également très importantes".

En plus d'Intel, de nombreuses autres sociétés électroniques bien connues telles que Samsung, LG, Apple ont des usines et des centres de recherche et développement (R&D) au Vietnam. Samsung a récemment annoncé son intention d'y produire à partir de juillet de l'année prochaine des semi-conducteurs, avec un investissement supplémentaire de 920 millions d’USD.

Dominic Brown, directeur de l'intelligence et de l'analyse du marché pour l'Asie-Pacifique de Cushman & Wakefield, a commenté : "De nombreuses sociétés électroniques ont récemment étendu leur production au Vietnam, ce qui signifie que le pays s'affirme de plus en plus comme un haut lieu de cette industrie dans le monde…"

Dans le contexte mondial actuel où les États-Unis viennent de promulguer la loi CHIP de 52 milliards d’USD pour soutenir leur industrie de fabrication de puces, les experts affirment que les pays de la chaîne d'approvisionnement comme le Vietnam ont également la possibilité de participer et de se développer.

Jimmy Goodrich, vice-président de la Semiconductor Industry Association of America (SIA), a déclaré : "Les États-Unis seuls ne peuvent pas relancer l'industrie de la fabrication de puces. L'introduction du terme friend-shoring qui signifie déplacer les activités de la chaîne d'approvisionnement vers des pays amis a prouvé son importance. Nous devons travailler avec des partenaires importants comme le Vietnam pour augmenter la part de marché de la production de puces, de l'assemblage et de l'emballage en dehors des régions géopolitiquement instables. Le Vietnam peut profiter de cette opportunité pour recevoir davantage d'investissements".

Selon les experts, la porte de la course mondiale à la fabrication de puces est grande ouverte, mais il est important que le Vietnam négocie avec des pays comme les États-Unis, le Japon, la Corée du Sud… pour conclure des accords de coopération sur le transfert de technologies. À partir de là, il pourra évoluer vers une autonomie totale dans les étapes importantes du processus de fabrication des semi-conducteurs.

CPV/VNA/CVN

back to top