17/06/2021 17:24
La Belgique et les Pays-Bas peuvent déjà se qualifier pour les huitièmes de finale de l'Euro s'ils gagnent jeudi 17 juin leur deuxième match de poule respectivement contre le Danemark, qui joue désormais pour Christian Eriksen, et l'Autriche.

>>Euro : plus de 15 millions de téléspectateurs devant France - Allemagne sur M6
>>Euro : une marée rouge à Budapest et un stade plein pour Hongrie - Portugal
>>Euro : Eriksen rassure, le Danemark tente d'aller de l'avant
 

La joie des Belges après le but du défenseur Thomas Meunier face à la Russie, lors de leur victoire (3-0) à l'Euro 2020, le 12 juin à Saint-Petersbourg.
Photo : AFP/VNA/CVN


Programmée pour s'imposer le 11 juillet à Wembley en finale du tournoi, la Belgique a réussi son entrée dans l'Euro en surclassant 3-0 la Russie à Saint-Pétersbourg.

Solides, réalistes, collectifs, malgré l'absence de leur maître à jouer Kevin De Bruyne, qui a repris l'entraînement depuis et devrait figurer sur la feuille de match jeudi 17 juin, les Diables rouges n'ont fait qu'une bouchée d'une équipe russe limitée, qui bénéficiait pourtant du soutien de son public.

Le doublé de Romelu Lukaku a permis de conforter les certitudes offensives des Belges, encore rassurés par l'entrée en jeu de leur milieu star Eden Hazard, revenu sur les terrains au meilleur moment après une saison 2020-2021 au Real Madrid ruinée par les blessures.

L'équipe numéro 1 mondiale au classement FIFA part grande favorite face au Danemark, même si elle affrontera celui-ci sur sa pelouse de Copenhague (18h00).

Avant de penser football, les Danois doivent en effet se remettre du choc psychologique subi samedi 19 juin face à la Finlande, quand leur milieu Christian Eriksen s'est effondré en plein match, victime d'un arrêt cardiaque.

Alors que le pire était craint, le joueur de l'Inter Milan a rapidement été sauvé par un massage cardiaque - il a dit mardi 15 juin aller "bien".

Mais ses équipiers, très logiquement la tête ailleurs après la reprise de la rencontre, ont sombré 1-0 face aux Finlandais. Rebondir contre la Belgique s'annonce difficile.

Les Pays-Bas, eux, ont failli laisser filer la victoire lors de leur premier match samedi, lorsque des Ukrainiens accrocheurs ont remonté deux buts de retard pour égaliser à dix minutes de la fin du temps réglementaire.

Mais les "Oranje" ont su reprendre l'avantage d'un très joli but de la tête de Denzel Dumfries, remportant 3-2 une partie qu'ils ont au final largement dominée.

Impressionnants sur leur premier match, les Néerlandais se présentent en grands favoris face aux Autrichiens, qu'ils recevront qui plus est à domicile dans la Johan-Cruyff Arena d'Amsterdam jeudi 17 juin (21h00). L'Autriche, elle, tentera de déjouer les pronostics pour engranger une seconde victoire dans le tournoi, après son succès 3-1 dimanche sur la Macédoine du Nord.

Celle-ci sera opposée à l'Ukraine à 15h00 à Bucarest pour le match des équipes aux maillots controversés.

Les "Zhovto-Blakytni" (Jaunes et Bleus) ont d'abord essuyé les foudres de la Russie, notamment pour des slogans qualifiés de "nationalistes" par Moscou présents sur leur tunique, avant de trouver un accord avec l'UEFA il y a quelques jours.

Mardi, c'est au tour de la Macédoine du Nord d'avoir été critiquée pour son maillot, celui-ci comportant les initiales FFM (Fédération de football de Macédoine), provoquant la colère de la Grèce.

Athènes et Skopje ont connu près de trois décennies de querelle autour de la dénomination "Macédoine" revendiqué par l'ancien territoire yougoslave. Athènes refusait que son voisin s'appelle uniquement Macédoine, au motif qu'une des ses provinces porte le même nom. Un accord sur le sujet a finalement été signé par les deux pays en juin 2018.

 

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le bánh chưng gù, une spécialité des Tày dans le district de Van Bàn

L'île de Phu Quôc accueillera-t-elle des visiteurs étrangers à partir d'octobre ? Le secteur touristique consulte actuellement ministères et services concernés à propos du processus et plan pilote pour l'accueil des voyageurs internationaux sur l'île de Phu Quôc, province de Kiên Giang (Sud), pendant six mois, à partir d'octobre prochain.