Football
Espagne : le Barça accroché par l'Espanyol pour sa dernière de l'année

Fin d'année mitigée : le FC Barcelone a été accroché 1-1 au Camp Nou lors du derby contre l'Espanyol Barcelone samedi 31 décembre pour la 15e journée de Liga, mais termine l'année 2022 au sommet du classement, ex aequo avec le Real Madrid (38 points), vainqueur 2-0 vendredi 30 décembre à Valladolid.

>> Espagne : le Real, surpris au Rayo, cède son trône au Barça

>> Fous de joie, les Marocains "fiers" pour l'Afrique et le monde arabe

L'attaquant français du FC Barcelone Ousmane Dembele (gauche) à la lutte avec le défenseur de l'Espanyol Brian Olivan lors du match nul 1-1 en Liga espagnole, le 31 décembre 2022 au Camp Nou à Barcelone. 
Photo : AFP/VNA/CVN

Pour leur grand retour à la compétition après la parenthèse du Mondial-2022, les Blaugranas ont ouvert la marque dès la 7e minute grâce à une tête de Marcos Alonso, mais ont été rejoints sur un pénalty concédé par ce même Alonso et transformé par Joselu (73e) avant une fin de match folle marquée par deux expulsions et une pluie de cartons jaunes.

Et malgré les neuf minutes de temps additionnel, aucun attaquant blaugrana n'a réussi à s'illustrer... pas même Robert Lewandowski, de retour en Espagne après avoir voyagé au Qatar avec la Pologne, et aligné comme titulaire alors qu'il ne devait pas disputer ce match.

Sanctionné d'un carton rouge lors de son dernier match contre Osasuna le 8 novembre (2-1), "Lewy" a été suspendu trois matches. Le Barça a fait appel de cette décision, et a demandé à ce que le Polonais puisse jouer en attendant l'issue de sa réclamation.

Un premier tribunal a refusé cette demande, mais un deuxième tribunal de Madrid a finalement accepté que le goleador polonais soit aligné sur la pelouse en attendant l'examen de cet appel, ce qui a provoqué l'incompréhension dans les rangs de l'Espanyol.

Avant le coup d'envoi et la minute de silence en hommage à Pelé (décédé jeudi à 82 ans), le Polonais a bien présenté son Soulier d'Or de meilleur buteur d'Europe au public du Camp Nou, au côté du Golden Boy Gavi.

L'arbitre a "perdu le contrôle"

L'arbitre espagnol Mateu Lahoz exclut le milieu de terrain de l'Espanyol Vinicius Souza lors du derby contre le FC Barcelone, le 31 décembre 2022 au Camp Nou à Barcelone. 
Photo : AFP/VNA/CVN

Samedi 31 décembre, la prestation de l'arbitre Mateu Lahoz, déjà sous les projecteurs après son arbitrage polémique lors du quart de finale Argentine - Pays-Bas au Mondial-2022, a enflammé les médias espagnols.

Dans la dernière demi-heure de jeu, l'arbitre valencien a dégainé sept cartons jaunes en six minutes, et a même expulsé deux joueurs pour protestations (Jordi Alba et Vinicius Souza), laissant les deux équipes à dix contre dix.

Il a même failli en renvoyer un troisième, mais a fini par annuler son rouge à Leandro Cabrera après visionnage vidéo (85e).

"Il a complètement perdu le contrôle du match. Il te parle, il communique, il donne l'impression qu'il gère, mais aujourd'hui, cela n'a pas été le cas. Mais le nul est de notre faute. On peut parler de l'arbitre, de beaucoup de choses, mais à l'arrivée, le nul, c'est à cause de nos erreurs", a pointé Xavi après le match.

En fin de partie, Andreas Christensen a failli offrir la victoire aux siens de la tête, mais un arrêt providentiel d'Alvaro Fernandez a maintenu l'Espanyol à flots.

Oyarzabal de retour

En début de soirée, la Real Sociedad a dominé son voisin Osasuna 2-0 grâce à un but (22e) et une passe décisive de Brais Mendez, offerte à Alexander Sorloth (64e).

Ce match a été surtout marqué par des retours et des adieux : samedi, l'ailier basque Mikel Oyarzabal est enfin revenu sur la pelouse plus de neuf mois après sa rupture des ligaments croisés antérieurs du genou gauche qui lui avait notamment fait manquer le Mondial au Qatar. Il est entré en jeu à la 87e minute à la place de Sorloth.

Et le vétéran d'Osasuna Roberto Torres a fait ses adieux au club avant de boucler ses valises pour Chypre, où il rejoindra l'AEK Larnaca.

Grâce à ce succès, la Real Sociedad consolide sa troisième place au classement, à neuf points du Real et du Barça, et cinq points devant Villarreal, 7e aux portes de l'Europe après son succès 2-1 arraché contre le Valence CF samedi 31 décembre.

Après l'ouverture du score d'Edinson Cavani (21e) et l'égalisation de Samu Chukwueze (45e), le champion du monde argentin Juan Foyth a offert la victoire aux siens à la 88e de la tête sur corner.

AFP/VNA/CVN

back to top