04/07/2022 19:11

>>Le requin-aigle, un planeur des mers qui se nourissait de plancton
>>Découverte d'un requin à dents plates de 135 millions d'années

Le ministère égyptien de l'Environnement a fait état dimanche 3 juillet de la mort de deux femmes dans une attaque de requin près d'Hurghada, célèbre station balnéaire sur la mer Rouge, où plusieurs plages sont fermées depuis cet incident survenu vendredi 1er juillet. "Deux femmes ont été attaquées par un requin alors qu'elles nageaient dans la région du Sahel Hachich, dans le sud d'Hurghada", a indiqué le ministère sur sa page Facebook, affirmant qu'une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances de cet incident. "Toute activité est défendue durant trois jours" sur les plages dans le sud d'Hurghada (Sud-Est de l'Égypte), indiquait vendredi 1er juillet un arrêté du gouverneur de cette région de la mer Rouge, Amr Hanafi. Le ministère ne précise pas la nationalité des victimes mais, dans son arrêté, le gouverneur fait état d'"une touriste autrichienne ayant eu le bras gauche arraché" par un requin. En 2018, un touriste tchèque avait été tué par un requin au large d'une plage égyptienne en mer Rouge, de même qu'un Allemand en 2015 et en 2010, une Allemande était morte et quatre autres touristes avaient été grièvement blessés dans des attaques de requins au large d'une plage de Charm el-Cheikh, la plus célèbre des stations balnéaires égyptiennes. 

APS/VNA/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le lotus impérial cultivé dans la cour d’une maison centenaire à Hanoï

Dak Lak et Hanoï coopèrent dans le tourisme Un séminaire sur la coopération entre Hanoï et Dak Lak a eu lieu jeudi 11 août dans la ville de Buôn Ma Thuôt de la province des hauts plateaux du Centre.