02/02/2021 17:26
Les achats en ligne se sont fortement développés depuis quelques années. Avec la recrudescence du COVID-19 dans certaines villes et provinces du Nord, cette tendance se renforce et devient quasiment une habitude.
>>L’e-commerce atteint un chiffre d’affaires de 11,8 milliards d’USD
>>Quand les produits du Têt se vendent en ligne

Ce dernier temps, l'e-commerce développe fortement au Vietnam.
Photo : VNA/CVN

À 08h00 le 29 janvier. À la nouvelle du nouveau cas de COVID-19 dans le bâtiment T6 de la cité urbaine de Times City (rue Minh Khai, arrondissement de Hai Bà Trung à Hanoï), Mai Ly, logeant dans la tour T5, surfe sur son téléphone portable pour acheter viandes et légumes pour toute sa famille. Après quelques clics, elle fixe ses commandes avec 2 kilo de viande de porc, 2 kilo de viande de bœuf et 3 kg de légumes. Elle en profite pour commander du lait et d’autres produits de première nécessité lui permettant d’assurer les repas durant une semaine entière.

"Normalement, je fais mes achats au supermarché. Mais aujourd’hui (29 janvier, ndlr), le supermarché doit fermer pour respecter les principes de la lutte contre la COVID-19. De ce fait, j’ai décidé de faire mes courses en ligne". Après 40 minutes seulement, les marchandises commandées sont placées devant la porte de sa maison. Le shipper appelle Mai Ly pour l’informer que la commande a été livrée. De cette façon, Ly ne perd pas temps à faire ses courses au marché. Elle peut aussi assurer le principe de distanciation sociale que le ministère de la Santé recommande durant l’épidémie de COVID-19.

Malgré tout, Mai Ly avait déjà pour habitude de faire des achats en ligne avant même l’apparition de l’épidémie. Le magasinage par Internet s’est en effet développé rapidement et largement depuis quelques années au Vietnam, notamment à l’occasion du Têt. Ces marchés virtuels, déjà très animés quotidiennement, sont d’autant plus encombrés à l’approche du Nouvel An lunaire.

Cette année, dès début le mois du janvier, les sites web et plate-forme en ligne ont changé leur interface pour des thèmes qui attirent l’attention des consommateurs. Anticipant les besoins des habitants pour le Têt, les propriétaires des sites d’e-commerce mettent en évidence les produits de base comme les aliments, les vêtements mais aussi des produits cosmétiques et des accessoires de décoration pour embellir la maison.

Selon le représentant de Tiki, l’un des plus grand marché en ligne présent au Vietnam, cette année, le nombre de produits vendus sur la plateforme est 30% plus élevé qu’à la même période de 2020. "Nous ambitionnons d’ailleurs une augmentation de notre chiffre d’affaires de 70% en cette période de festivités", a-t-il affirmé. Pour augmenter son attractivité, Tiki a également lancé des promotions attrayantes : réduction importante sur certains produits ou livraison gratuite. À l’image de Tiki, Shopee.vn ou Sendo.vn lancent aussi leurs promotions concernant la livraison rapide et le paiement facilité qui incitent les gens à s’y précipiter pour effectuer leurs achats.

"L’épidémie a créé une occasion qui pousse les entreprises vietnamiennes à réaliser la numérisation de leurs activités. Nous voyons d’ailleurs que le Nouvel An lunaire de cette année témoigne de l’explosion des achats en ligne", souligne le directeur général de la chaîne de supermarchés de Saigon Co.op, Nguyên Anh Duc.

Forte croissance en 2021

Une plate-forme de ventes des marchandises en ligne.
Photo : My Anh/VNA/CVN

Il est vraisemblable que l’épidémie crée une révolution de l’e-commerce. La COVID-19 inaugure une nouvelle ère de la consommation selon un sondage mené par l'Association des entreprises de produits vietnamiens de qualité et la Chambre de Commerce et de l'Industrie du Vietnam, qui révèle que plus de 80% des Vietnamiens interrogés ont la ferme intention de garder leurs habitudes d’achat en ligne acquises durant l'épidémie. Avec une croissance record de leurs ventes en ligne, les supermarchés font partie des grands gagnants de cette tendance, confirmée par bon nombre de répondants (98% interrogés) qui reconnaissent continuer de maintenir cette habitude. 

Selon le ministère de l’Industrie et du Commerce, en 2020, environ 53% de la population utilise les réseaux sociaux pour faire des achats. Malgré l’impact du COVID-19, le chiffre d’affaires de l’e-commerce vietnamien enregistre 11,8 milliards d’USD, représentant 5,5% de la recette totale des ventes au détail de biens et services de consommation du pays.

Par rapport aux autres pays de l’Asie du Sud-Est, le Vietnam possède un cybercommerce très florissant qui se classe dans le top 3 de la région sur le plan de la croissance des ventes au détail en ligne.

Continuant sur cette lancée, en 2021, le ministère mettra en évidence le développement des infrastructures de l’e-commerce, ainsi que l’établissement de cadre juridique permettant de faciliter les activités des entreprises et des consommateurs participant à ce nouveau domaine.

Le ministère déploiera le Plan général sur le développement de l’e-commerce national pour la période 2021-2025, approuvé par le Premier ministre le 15 mai 2020. Il exige également des entreprises, notamment dans le secteur agricole, d’assurer la traçabilité de leurs produits avant de les écouler sur les marchés en ligne ou vers l’exportation.

My Anh/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les pousses de bambou contribuent au refus de la pauvreté

Bientôt l'ouverture de l’Année nationale du Tourisme 2021 La cérémonie d’ouverture de l’Année nationale du Tourisme 2021 aura lieu dans la soirée du 20 avril au site national spécial de l’ancienne capitale Hoa Lu, dans la commune de Truong Yên, district de Hoa Lu, province de Ninh Binh (Nord).