08/07/2020 13:12
Le chef de la Mission permanente du Vietnam auprès de l’ONU, Dang Dinh Quy, a souligné les principes de base des opérations de maintien de la paix et le rôle principal des pays hôtes dans la protection et la promotion des droits de l’homme lors d’un débat public du Conseil de sécurité de l’ONU.
>>Le Vietnam, membre "dynamique et efficace" au Conseil de sécurité
>>Le Vietnam et les opérations de paix de l’ONU dans l’espace francophone

Distanciation sociale oblige, c’est chacun dans sa mission que les 15 membres du Conseil font leur déclaration et dialoguent avec leurs invités. 
Photo : VNA/CVN

Le débat par visioconférence de mardi 7 juillet est présidé par la ministre allemande de la Défense, Annegret Kramp-Karrenbauer, a examiné la manière dont les opérations de paix de l’ONU peuvent contribuer plus efficacement à la promotion et à la protection des droits de l’homme. 

Les intervenants comprenaient la haute-commissaire de l’ONU aux droits de l’homme, Michelle Bachelet, le représentant spécial du secrétaire général pour le Soudan du Sud, David Shearer, et le président du groupe Lotus, ONG de la République démocratique du Congo, Dimas Kitenge.

Les droits de l’homme doivent être respectés en tout temps et ils ne sont pas négociables, a martelé la ministre allemande de la Défense, en particulier en ces temps de crise sanitaire causée par la pandémie de COVID-19. 

Ces droits sont au cœur du mandat de maintien de la paix et de la sécurité internationales dont a hérité le Conseil de sécurité, a embrayé la haute-commissaire, rappelant que la meilleure prévention des conflits consiste à s’acquitter des responsabilités en matière de droits de l’homme. 

Tout en précisant que la promotion et la protection des droits de l’homme restent les principales responsabilités des pays hôtes, le Vietnam a invité les opérations de paix à aider les pays hôtes à assumer ces responsabilités dans une approche constructive et dans le respect du contexte économique, social et culturel des sociétés locales.

L’ambassadeur Dang Dinh Quy a aussi souligné l’importance de l’exactitude et de la pertinence des informations, exhortant de ce fait les missions de paix à préparer leurs travaux sur la base d’informations précises, impartiales, équilibrées et vérifiables. 

En outre, pour éviter tout chevauchement avec les travaux d’autres organismes de l’ONU spécialisés dans la promotion et la protection des droits de l’homme, la portée de ces informations devrait se situer dans les limites des mandats des opérations de paix, a-t-il ajouté.

Le Vietnam a demandé que les opérations de paix accordent une plus grande attention à la promotion et à la protection des droits des personnes et a rappelé que les soldats de la paix doivent être les champions de l’adhésion aux droits de l’homme. 

À cet égard, le pays a appuyé le principe d’une préparation adéquate des Casques bleus avant et pendant leur déploiement, pour les doter des connaissances approfondies en matière de respect des droits de l’homme.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une expérience inoubliable pour les étudiants francophones au Vietnam