09/04/2020 01:15
À cause de la pandémie de COVID-19, les banques de sang, les centres d’hématologie et de transfusion sanguine à Hô Chi Minh-Ville tirent la sonnette d'alarme vu le niveau trop bas de la réserve sanguine. Plus que jamais, les dons sont indispensables pour sauver des vies.
>>Don de sang : Coup de main pour lutter contre le COVID-19
>>Coronavirus : appel à la mobilisation pour le don de sang

Au milieu de la saison épidémique de COVID-19, le Centre humanitaire de don de sang de Hô Chi Minh-Ville (106 rue Thiên Phuoc, arrondissement de Tân Binh) s’inquiète du nombre décroissant de donneurs. 

De plus, le calendrier des collectes mobiles de sang est pratiquement annulé à cause de la mise en place de gestes-barrières et de la distanciation sociale. Trân Thi Nhu To, directrice du Centre, a rappelé qu’en temps normal son établissement recevait de 3.000 à 3. 500 poches de sang par semaine. Actuellement, elle n’en reçoit pas plus de 350 unités par semaine. En avril, la chute se confirme puisque du 1er avril à aujourd’hui, seuls 50 donneurs de sang se sont présentés.

Donneurs de sangs lors d'une collecte au Centre humanitaire avant l’épidémie.

Le même phénomène est visible à l'hôpital de transfusion sanguine et d'hématologie de Hô Chi Minh-Ville (118 rue Hông Bàng, 5e arrondissement). Très peu de personnes se sont déplacées pour donner leur sang ces derniers jours. Par conséquent, les quantités d’unités de sang reçues diminuent de jour en jour, ce qui fait que la banque de sang de l'hôpital de transfusion sanguine - hématologie est placée en ''alerte rouge''.

Le docteur Phu Chi Dung, directeur de cet hôpital, a déclaré que jusqu'à présent, la banque de sang de l'hôpital avait toujours assuré la distribution de sang aux hôpitaux (environ 600 poches de sang par jour). Cependant, la quantité de sang supplémentaire reçue diminue de jour en jour. Plus précisément, en mars, les quantités de sang avaient baissé de 50%. Pire, depuis début avril, les quantités sont tombées à 10%. Pendant ce temps, la plupart des calendriers de collectes de sang mobiles d'avril 2020 ont été suspendus. ''Le stock de sang de la ville est en baisse et nous prévoyons que dans les 7 jours prochains (jusqu'au 14 avril), il tombera à un seuil dramatique et la ville sera en véritable pénurie de sang'', a alerté Phu Chi Dung.

Le Centre de transfusion sanguine dépendant de l’Hôpital Cho Ray, approvisionnant en sang les hôpitaux des provinces du sud-est, est dans le même cas. ''Jamais la réserve de sang dans notre stockage n'a été aussi petite et les collectes de sang  sont laissées à l’abandon'', a déploré Lê Hoàng Oanh, directrice du Centre de transfusion sanguine.

Selon le Dr Oanh, les craintes psychologiques des gens et les réglementations relatives à la prévention de l’épidémie rendent les collectes de sangs difficiles. ''Si cette situation se prolonge, nous aurons tout juste suffisamment de sang à utiliser jusqu'à la mi-avril. Après le 15 avril, si le nombre de donneurs de sang volontaires continue de diminuer, ce sera vraiment catastrophique'', a souligné Lê Hoàng Oanh.

Face à la situation de pénurie de sang à grande échelle, de nombreuses unités ont également appelé à plusieurs reprises leur personnel à se mobiliser. De fait, les hôpitaux ont organisé de nombreuses campagnes de don de sang auprès de leurs agents de santé tout comme auprès des proches de patients. Une fois de plus, les deux messages : ''Un donneur de sang sauve trois malades'' et ''Une goutte de sang donnée, c’est une vie relancée'' sont largement diffusés sur les réseaux sociaux. Plus que jamais, il est temps de s’unir pour donner ces précieuses "gouttes de sang rouges" pour sauver nos malades surtout en période de pandémie.

Texte et photo : Quang Châu/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité des villages de broderie du Vietnam

Quang Ninh présente de nombreux programmes de relance touristique Les programmes de relance touristique de Quang Ninh (Nord) 2020 s’avèrent efficaces dès le premier mois de mise en œuvre, le nombre de touristes nationaux augmentant progressivement.