Deux anciens généraux de brigade condamnés à 27 ans de prison

Deux anciens généraux de brigade du commandement des garde-côtes ont été condamnés vendredi 15 juillet à un total de 27 ans de prison pour "réception des pots-de-vin" dans une affaire de contrebande de 200 millions de litres de RON 95 d’une valeur d’environ 2,8 billions de dông (130 millions d'USD).

>>Le ministère de la Police dévoile des enquêtes sur la corruption

>>Les violations de la loi seront certainement sanctionnées

Les accusés lors de leur procès devant le Tribunal militaire de la Zone militaire 7.

Lors de leur procès devant le Tribunal militaire de la Zone militaire 7, Lê Van Minh, ancien général de brigade du commandement de la zone 4 des garde-côtes, s’est vu infliger une peine de 15 ans de prison, et Lê Xuân Thanh, ancien général de brigade du commandement de la zone 3 des garde-côtes, une peine de 12 ans de prison.

Le duo fait partie des 14 accusés dans l’affaire, dont l’ancien colonel Phung Danh Thoai, chef du département logistique de l’Office du pétrole relevant du commandement des garde-côtes, a écopé sept ans de prison pour "contrebande".

Un autre ancien colonel, Nguyên Thê Anh, commandant des gardes-frontières de la province de Kiên Giang, a été condamné à la réclusion à perpétuité pour avoir reçu des pots-de-vin et à deux ans pour avoir aidé d’autres personnes à fuir illégalement à l’étranger. Sa peine totale était la réclusion à perpétuité.

Cao Phuoc Hoài, du quartier Tam Quan Bac, ville de Hoài Nhon, province de Binh Dinh, a été condamné à une peine de six mois et 21 jours de prison pour ne pas avoir dénoncé le crime. Cependant, l’homme a été remis en liberté juste après le procès car il a exécuté la totalité de la peine.

D’autres accusés de "réception des pots-de-vin" ont été condamnés à des peines de prison allant de deux ans et demi à 16 ans.

Selon l’acte d’accusation, Dào Ngoc Viên, directeur de Hai Phong Ocean, et Phan Thanh Huu, directeur de Phan Lê Hoàng Anh, ont demandé à Phùng Danh Thoai d’user de son influence sur les garde-côtes pour aider à la contrebande au Vietnam de quelque 200 millions de litres d’essence d’une valeur d’environ 130 millions d'USD.

Phùng Danh Thoai a apporté 5 milliards de dôngs (213.730 USD) et a réalisé en retour des bénéfices de plus de 22 milliards de dôngs (940.410 USD) entre septembre 2019 et février 2021.

Nguyên Thê Anh a profité de sa position et de son pouvoir pour aider à couvrir les activités de contrebande d’essence et a reçu des pots-de-vin de 6,2 milliards de dôngs (265.020 USD) et 560.000 USD.

Il a demandé à son cousin Nguyên Van An, résidant à Hô Chi Minh-Ville, de recevoir de l’argent entre octobre 2019 et janvier 2021. À partir de février 2021, Nguyên Thê Anh a également demandé à Cao Phuoc Hoai et Nguyên Van Quan d’aider à recevoir de l’argent.

Entre décembre 2019 et janvier 2021, Lê Van Minh a reçu 6,9 milliards de dôngs (294.940 USD) pour aider à couvrir les activités de contrebande, tandis que Lê Xuân Thanh a demandé à sa femme Phan Thi Xuân de recevoir 1,8 milliard de dôngs (76.940 USD) du contrebandier d’essence Phan Thanh Huu.

Plusieurs personnes, dont Phan Thanh Huu et Dào Ngoc Viên, ont été dans la province de Dông Nai jugés pour leur rôle présumé dans cette affaire.

VNA/CVN