Des revenus élevés grâce aux fleurs du Têt

À l'approche du Nouvel An lunaire 2023, de nombreux artisans s'affairent à l’installation de pots pour les orchidées Phalaenopsis. En raison de leur forte demande, les revenus peuvent s’élever à plusieurs millions de dôngs par jour pour ces fleuristes.

>> Hanoï prévoit 91 marchés aux fleurs de printemps avant le Têt

>> Faire de Huê un royaume des fleurs d’abricotiers

Un pot d'orchidées à 118 branches au prix de 42 millions de dôngs du magasin de fleurs de Nguyên Công Hà, dans la ville de Vinh, Nghê An (Centre).
Photo : TP/CVN

Nguyên Công Hà, propriétaire d'un magasin de fleurs dans la ville de Vinh, Nghê An (Centre), a acheté plus de 15.000 orchidées pour la vente. Selon lui, les orchidées Phalaenopsis sont très appréciées pendant le Têt car en plus de leur beauté et leurs couleurs vives, leurs pots ont souvent une forme très accrocheuse. En outre, leurs fleurs sont extrêmement durables et peuvent mettre environ 3 mois à se faner.

"La demande du marché augmente de plus en plus, le nombre de fleurs vendues est très élevé, donc les artisans qualifiés ont de très bons revenus. J'ai dû embaucher trois travailleurs principaux et cinq auxiliaires pour concevoir des pots d'orchidées", a partagé M. Hà.

Avec cinq ans d'expérience, Nguyên Van Khuê a raconté que chaque jour, il conçoit environ 200 à 350 orchidées. Son revenu quotidien moyen est d'environ 5 millions de dôngs. Selon lui, il faut en moyenne environ deux heures pour créer une œuvre florale. Les grands pots de fleurs nécessitent une attention particulière et prennent plus de temps.

Un pot d'orchidées à 118 branches au prix de 42 millions de dôngs est actuellement la composition la plus chère de Hà. Il se prépare également à en créer un à 268 branches pour un coût de 82 millions de dôngs.

Lê Bao Khanh, artisan de Hô Chi Minh-ville, est invité à travailler dans un magasin de Hoàng Thu Huong dans la ville de Vinh, à l’approche du Têt traditionnel.
Photo : TP/CVN

Étant l'un des grands magasins de Vinh, Hoàng Thu Huong souhaite pour sa part, vendre environ 10.000 orchidées Phalaenopsis à cette occasion. Pour ce faire, elle a dû embaucher un groupe d'ouvriers de Hô Chi Minh-ville.

Lê Bao Khanh, artisan de Hô Chi Minh-ville, a fait savoir que son groupe se compose de huit personnes dont la plupart est qualifiée et possède plus de 5 ans d’expérience. Les ouvriers sont payés au produit, 20.000 dôngs par plante. Les travailleurs qualifiés peuvent gagner ainsi plus de 10 millions de dôngs par jour.

Thao Nguyên/CVN

back to top