06/02/2021 08:30
Contrairement aux marchés quotidiens ou hebdomadaires, ceux qui ne se tiennent qu’une fois à l’occasion du Têt sont plutôt calmes. Pas de bousculade, ni de marchandage, acheteurs et vendeurs semblent venir ici pour jouir de l’ambiance et s’attirer la chance.

>>Coup d’envoi de la fête "Le centenaire du marché de l’amour de Khâu Vai"
>>Le marché Viêng, marché de la sollicitation du bonheur
 

Danse folklorique d’une ethnie locale au marché de l’amour Khâu Vai, province de Hà Giang (Nord).
Photo : CTV/CVN


Les marchés qui ne se tiennent qu’une fois par an à l’occasion du Têt traditionnel, vieux d’un siècle, attirent aussi des milliers de visiteurs venus des quatre coins du pays et même de l’étranger.

Le marché de l’amour Khâu Vai à Hà Giang

Le marché de l’amour Khâu Vai, dans le district de Mèo Vac, province de Hà Giang (Nord), est organisé le 27e  jour du 3e  mois lunaire. Des femmes et hommes de l’ethnie locale revêtent leurs plus beaux costumes traditionnels et se donnent rendez-vous une fois par an sur ce marché de la commune de Khâu Vai. Ils  commencent par rechercher leurs anciens amours parmi la foule. Les conjoints légitimes ne se fâchent pas ou ne sont pas jaloux car cette rencontre est censée être un moment temporaire sans influence sur leur vie quotidienne ou leur relation.


Selon la légende, un couple était profondément amoureux, mais il leur était interdit d’être ensemble car ils appartenaient à deux groupes ethniques. Un conflit violent et sanglant opposa les deux tribus. Pour l’arrêter, le couple décida de se séparer, le cœur brisé. 

Le marché Viêng à Nam Dinh


Implanté dans le district de Vu Ban de la province de Nam Dinh (à environ 100 km de Hanoï), le marché Viêng se tient dans la nuit du 7e au 8e jour du 1er mois lunaire (soit cette année les 18 et 19 février).

Bonsaï et outils agricoles vendus au marché Viêng.
Photo : VNA/CVN


Dans ce marché spécial, les ventes et les achats ne sont pas ce qu’il y a de plus important. Après le Têt, de nombreux Vietnamiens affluent ici, et même des touristes. D’après les personnes âgées, au début, il s’agissait d’un espace improvisé, un lieu de rendez-vous pour les jeunes hommes et jeunes femmes des villages alentour. Aujourd’hui, ce lieu est devenu une institution. Les visiteurs s’y rendent pour acheter un objet, n’importe lequel, car celui-ci sera considéré - et c’est là l’essentiel - comme un gage de bonheur pour l’année qui débute.

Ici, les marchandises sont principalement constituées de semences et autres produits agricoles. On y vend également des plantes d’agrément, des fleurs, des arbres fruitiers, etc. Les outils agricoles occupent elles-aussi une place honorable. En effet, il est facile d’y trouver des charrues, des pioches, des paniers et même des palanches. Il n’y a aucun marchandage entre vendeurs et acheteurs, contrairement à l’ordinaire. Les opérations commerciales ont une signification spirituelle liées aux croyances populaires. On va au marché en espérant acheter quelque chose qui portera bonheur.
 

Au marché nocturne “Âm Duong” à Bac Ninh (Nord).
Photo : CTV/CVN

"J’y viens pour solliciter la chance. C’est pourquoi, je ne m’intéresse pas au prix. Il n’y a donc aucun marchandage. Ici, on vend des produits ou des ustensiles agricoles. Parfois, les paysans échangent entre eux des produits sans regarder leur valeur. Des légumes peuvent s’échanger contre une pioche ou une pelle", a précisé Trân Tu Giang, visiteur venant de Hoà Binh (Nord).

"Je ne rentre jamais les mains vides. Cette année, je viens ici pour acheter un bonsaï, espérant qu’il chassera la malchance de l’année écoulée et apportera bonheur, paix et prospérité pour l’année qui débute"a partagé Trân Tuân, un habitué.

Le marché "Âm Duong" à Bac Ninh

Un marché nocturne baptisé en vietnamien "Âm Duong" (Yin-Yang) a lieu à Bac Ninh (Nord) dans la nuit du 4e au 5e jour du 1er  mois lunaire. Personne ne sait exactement à quand remonte cette coutume, mais d’après la légende, ce marché est un lieu de rencontre entre Yin et Yang, entre vivants et morts.  C’est pour cette raison qu’il n’a lieu que la nuit. Là aussi, on ne s’intéresse guère au prix des produits. Ceux qui y viennent souhaitent solliciter auprès des morts de leur accorder de la chance. Les gens s’invitent à mâcher du bétel et à chanter des airs de  quan ho (chants alternés de Bac Ninh).

Le marché Thiêu à Thanh Hoa

C’est un marché du hameau de Thiêu Xa, village de Câu Lôc, commune de Hâu Lôc, province de Thanh Hoa (Centre), qui se tient le 26e jour du 12e mois lunaire, de 04h00 du matin jusqu’au soir.
 

Ce marché est le lieu de rencontre des passionnés d’antiquités. Photo : Thu Huong/CVN

Il est le plus animé de 08h00 à 09h00 du matin. C’est aussi un marché de sollicitation du bonheur et de la chance comme le marché Viêng à Nam Dinh, mais à plus petite échelle. Autrefois, il avait lieu au bord de la rivière.

À l’heure actuelle, il a été déplacé dans la cour de la maison commune du village. Les marchandises sont principalement des produits agricoles de la région.

Le marché des antiquités à Hanoï

Le marché se passe dans le Vieux quartier de Hanoï, les dix derniers jours de l’année lunaire, au carrefour des rues Hàng Ma, Hàng Cân et Hàng Luoc. Ici, on trouve tous types d’objets anciens ou en cuivre. Ce marché est le lieu de rencontre des passionnés d’antiquités qui viennent pour acheter, échanger et ainsi compléter leur collection.

Si vous avez l’intention de vous rendre au Vietnam, choisissez bien votre date pour pouvoir participer à un de ces marchés exceptionnels, qui vous permettra de contempler des scènes immémoriales de la vraie vie des Vietnamiens.                                              

Thu Huong/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La collection unique de statues de buffles du peintre-artisan Nguyên Tân Phat

Vacances estivales à la plage de Tuy Hoà et l'hôtel Saigon - Phu Yên Avec ses fruits de mer abondants et délicieux, ses habitants honnêtes et hospitaliers, Phu Yên s’avère une destination idéale pour les vacances d’été en famille.