07/04/2020 21:27
L'Autorité de l'aviation civile thaïlandaise a décidé mardi 7 avril de prolonger l’interdiction de tous les vols transportant des passagers vers la Thaïlande pour prévenir la maladie. L'interdiction est appliquée jusqu'au 18 avril, au lieu du 7 avril.
>>La situation de l'épidémie de COVID-19 dans plusieurs pays d'Asie du Sud-Est
>>COVID-19 : la Thaïlande fabrique ses propres kits de test de dépistage

Auparavant, l'Autorité de l'aviation civile thaïlandaise (CAAT) a interdit tous les vols transportant des passagers vers la Thaïlande entre le 4 et le 6 avril pour limiter la contamination de la maladie. Selon cette décision de l’interdiction signée par le directeur général de la CAAT, Chula Sukamanop, des vols étatiques, militaires, des vols devant atterrir de manière urgente, des transits techniques, des vols au service des activités d’aide humanitaire, médicale ou transportant des rapatriés ou des marchandises sont toujours autorisés. Tous les passagers venant en Thaïlande avant ladite interdiction devaient être mis en quarantaine pendant 14 jours.

 
Les rues à Bangkok deviennent désertées à cause de la pandémie de COVID-19. Photo : AFP/VNA/CVN

Mardi 7 avril, le ministère thaïlandais de la Santé a annoncé que le pays recense 38 nouveaux cas contaminés de virus SARS-CoV-2 et un nouveau cas de décès portant le nombre total de patients d'infection à 2.258 cas et de décès à 27 cas. Il s’agit de la 2e journée consécutive où le nombre des cas positifs au SARS-CoV-2 a chuté à un nombre à 2 chiffres. Pour l’heure, 824 guérisons de COVID-19 en Thaïlande ont été confirmées.

Pendant ce temps, la Croix-Rouge de la Thaïlande sensibilise des guérisons de COVID-19 de faire don du plasma pour assister le traitement des cas graves. Les personnes qui peuvent faire don du plasma sont des patients guéris, sortis de l’hôpital, puis mis en quarantaine à leur domicile pendant 14 jours et ont une bonne santé.

Dans nombreux efforts dans le combat de l'épidémie, le vice-Premier ministre thaïlandais Somkid Jatusripitak a informé la troisième enveloppe pour réduire des mauvais impacts de la pandémie de COVID-19 pour l’économie de ce pays. Dans ce plan, une grande partie de la somme sera réservée au programme de formation professionnelle à 40.000 chômeurs dus à l’épidémie avec une enveloppe de 144 millions de bahts (4,5 millions d'USD) notamment dans la formation de la langue étrangère aux guides touristiques, les gestionnaires touristiques, l’administration de commerce aux entreprises et autres métiers liés à la ferme, les technologies avancées. 

Selon le plan prévu, la troisième enveloppe de relance économique sera approuvée en ce mois d’avril pour soutenir de manière intégrale à toutes les composantes sociales touchées par la pandémie et maintenir la stabilité de la macro-économie.

Selon un rapport de la Commission économique et sociale pour l’Asie et le Pacifique (ESCAP), des millions de travailleurs en Asie du Sud-Est tombent éventuellement au chômage parce que nombreuses activités économiques sont brusquement interrompues pour donner la priorité à la multiplicatin des efforts dans la limitation de la contamination de COVID-19.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Vivre vert, nouveau mode de vie chez les jeunes Vietnamiens

Hôi An parmi les trois meilleures villes du monde en 2020 La ville de Hôi An, province centrale de Quang Nam, a été nommée dans la liste des 10 meilleures villes 2020 par le magazine américain de tourisme Travel and Leisure.