29/03/2021 17:40
L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a mis en garde lundi 29 mars contre l'écart grandissant entre le nombre de vaccins contre la COVID-19 disponibles pour les pays riches et ceux distribués aux nations plus pauvres par le biais du mécanisme Covax.
>>L'Estonie délivrera des certificats de vaccination numériques à partir d'avril
>>Tunisie : le chef de l'OMS s'engage à soutenir le pays dans sa lutte contre la COVID-19
>>Virus : les déboires du vaccin Astrazeneca compliquent la donne

Un soignant tenant un vaccin contre le coronavirus.
Photo : AFP/VNA/CVN

Cette mise en garde fait suite à une déclaration du chef de l'ONU, Antonio Guterres, qui a critiqué dimanche le "stockage" excessif de vaccins par les pays développés en les appelant à les partager avec le reste du monde. "L'écart entre le nombre de vaccins administrés dans les pays riches et le nombre de vaccins administrés par le biais de Covax se creuse chaque jour", a déclaré le chef de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus.

"La distribution inéquitable des vaccins n'est pas seulement un outrage moral, elle est aussi économiquement destructrice", a-t-il ajouté lors d'une conférence mondiale virtuelle consacrée à la vaccination dans le monde, accueillie par Abou Dhabi. "Tant que le virus continuera à circuler, des gens continueront à mourir, le commerce et les voyages continueront à être perturbés, et la reprise économique sera retardée", a-t-il ajouté.

Plus de 510 millions de de vaccins ont été distribués dans le monde, selon les responsables de la santé, mais les écarts entre les pays restent importants, ce qui a amené l'OMS à lancer vendredi 26 mars un appel aux nations les plus riches pour qu'elles fassent don de vaccins aux pays plus pauvres. M. Tedros a indiqué lundi que 36 pays n'avaient toujours pas reçu la moindre dose. Seize d'entre eux devraient recevoir leurs premières doses par le biais de Covax au cours des deux prochaines semaines, a-t-il déclaré.

Pour sa part, l'UNICEF a exhorté lundi 29 mars les pays riches à faire des dons pour assurer une distribution équitable des vaccins, ajoutant que 510 millions d’USD sont nécessaires pour soutenir la distribution dans le monde entier. "Nous avons besoin d'aide", a déclaré Henrietta Fore, directrice générale de l'agence onusienne pour l'enfance lors de la conférence virtuelle. "Nous avons besoin que les fabricants de vaccins donnent la priorité à Covax et s'efforcent d'obtenir l'approbation réglementaire pour une distribution rapide, équitable et abordable", a-t-elle ajouté.

"Nous avons besoin que les nations les plus riches fassent don de doses supplémentaires par le biais de Covax", le système destiné à approvisionner les pays défavorisés, a insisté Mme Fore. Covax devait permettre de distribuer quelque 238 millions de doses dans le monde d'ici à la fin du mois de mai mais à ce jour, seuls 32 millions de doses ont été expédiées, selon le site internet de cette initiative.

APS/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les pousses de bambou contribuent au refus de la pauvreté

Quang Ninh, Hai Duong et Bac Giang coopèrent dans le tourisme Trois provinces de Quang Ninh, Hai Duong et Bac Giang (Nord) s’engagent à accélérer leur coopération interprovinciale pour développer le tourisme, en particulier le tourisme spirituel avec comme principal atout : le complexe paysager de Yên Tu.