04/02/2020 15:11
Des localités du pays ont pris des mesures de précaution pour pour empêcher la propagation du nouveau coronavirus qui a déjà contaminé neuf personnes au Vietnam.
>>Thai Binh, Ninh Binh et Hai Phong : 12 cas suspects d'infection au 2019-nCoV testés négatifs
>>Hanoï : des hôpitaux prêts à traiter les cas de coronavirus

Le secrétaire du Comité du Parti de Hô Chi Minh-Ville, Nguyên Thiên Nhân, prend la parole à la réunion le 3 février.
Photo : VNA/CVN

Le secrétaire du Comité du Parti de Hô Chi Minh-Ville, Nguyên Thiên Nhân, a souligné lors d’une réunion le 3 février la nécessité de construire des hôpitaux de campagne pour la lutte contre l’infection respiratoire aiguë causée par un nouveau coronavirus (nCoV). Il a demandé aux parties concernées de considérer les emplacements et les tailles de ces hôpitaux pour correspondre à la situation de la maladie et leur assurer un fonctionnement efficace.

Au début, un hôpital de campagne d'environ 200 à 250 lits devrait être construit ces deux prochaines semaines, et un autre mis en place en cas de flambée de l'épidémie.

Selon le projet de plan du Comité populaire municipal, les hôpitaux de campagne seront mis en service s'il y a plus de 500 cas de nCoV dans la ville en même temps, ce qui pourrait dépasser la capacité des services d'isolement des hôpitaux locaux.

Dans le cas où le nombre de cas dépasse la capacité des hôpitaux de campagne, l'hôpital de Pham Ngoc Thach devrait être transformé en hôpital spécialisé dans l'accueil des patients.

Selon un rapport du Service municipal de la santé, jusqu’à la fin du 2 février, la ville avait enregistré trois cas confirmés, 12 cas testés négatifs et 15 placés en quarantaine sanitaire car ils avaient été en contact étroit avec des personnes infectées.

Nguyên Thiên Nhân a également demandé aux organes compétents locaux de mettre rapidement en œuvre des solutions pour contenir la propagation du virus, notamment l’isolement temporaire des personnes en provenance des zones touchées  et l’intensification des communications pour sensibiliser le public.

Un hôpital spécial à Mong Cai

La province de Quang Ninh (Nord) a mis en service le 3 février un hôpital spécial installé à la ville de Mong Cai pour accueillir les cas suspects.

Un hôpital spécial installé à Mong Cai, province de Quang Ninh (Nord), pour accueillir les cas suspects a été mis en service le 3 février.
Photo : VNA/CVN

L'hôpital est chargé de recevoir, de dépister, de traiter et d'isoler les patients suspects ainsi que les Vietnamiens revenant de Chine via la porte frontalière internationale de Mong Cai.

Il a été installé sur la base d'une partie du centre médical de la ville de Mong Cai. Le bâtiment de cinq étages avec environ 500 lits est isolé des autres zones et a été équipé d'installations modernes pour assurer un fonctionnement suffisant.

Une fois que l'épidémie de nCoV sera complètement combattue, cet hôpital reprendra ses fonctions initiales dans le cadre du centre médical de Mong Cai.

Au 3 février, cette ville n'avait enregistré aucun cas de nCoV. Les autorités locales coordonnent avec les forces compétentes pour accroître les patrouilles dans les zones frontalières afin d'empêcher les sorties et les entrées illégales par les postes frontaliers.

Les ressortissants vietnamiens qui entrent dans leur pays par la porte frontalière internationale de Mong Cai ont été isolés et leur santé a été surveillée pendant 14 jours à partir vers 16h00 du 1er février.

La province de Lâm Dông (hauts plateaux du Centre) a pris des mesures pour faire face au nouveau coronavirus. Elle envisage de construire un hôpital de campagne de 300 lits.

Selon le Service provincial de la santé, jusqu’au 1er février, aucun cas du nouveau coronavirus n’a été enregistré dans cette province.

Le Vietnam a confirmé la 9e personne touchée par la maladie d’infection respiratoire aiguë causée par le nouveau coronavirus. Il s'agit d'un Vietnamien, domicilié dans la commune de Minh Quang, district de Tam Dao, province de Vinh Phuc au Nord, qui est retournée au Vietnam après un séjour à Wuhan, en Chine (épicentre de l'épidémie) sur le vol CZ8315 de China Southern Airlines.

Les huit autres cas sont un père et son fils chinois, quatre citoyens vietnamiens revenus de Wuhan, une réceptionniste vietnamienne ayant eu des contacts étroits avec des Chinois infectés et un citoyen américain.

L’épidémie a pris à présent les proportions d’une urgence sanitaire mondiale avec des cas dans plus de 20 pays. Le nombre de décès confirmés en Chine est passé à 427 (un décès en dehors de la Chine, aux Philippines), après que les autorités de la province du Hubei ont annoncé mardi 64 nouveaux morts. 20.600 personnes sont infectées dans le monde.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Centre de l’information et de la bibliothèque Luong Dinh Cua

Découverte de douze grottes à Quang Binh Les spéléologiques de l’Association britannique pour la recherche de cavernes ont découvert ce week-end douze grottes dans la province de Quang Binh (Centre).