Comment le Vietnam fera-t-il redécoller le tourisme en 2023 ?

Le Vietnam s’est fixé pour objectif d'accueillir 110 millions de touristes, dont environ 8 millions d’étrangers en 2023. Pour y parvenir, de nombreuses mesures ont été mises en place, du renforcement de la promotion touristique à l’amélioration de la qualité des produits et services en passant par la diversification des débouchés.

>> Hô Chi Minh-Ville fait la promotion du tourisme à Times Square lors du réveillon

>> La ville de Mong Cai renforce la promotion touristique

Des touristes étrangers à Hô Chi Minh-Ville.
Photo : VNA/CVN

Avant la pandémie, les plages du Centre du Vietnam étaient bondées de touristes chinois et sud-coréens avec des groupes allant parfois jusqu'à 40 ou 50 personnes. Selon les statistiques, 70% des visiteurs étrangers au Vietnam viennent d'Asie du Nord-Est, dont 32% de Chine. Par ailleurs, les villes balnéaires comme Nha Trang et Vung Tàu sont particulièrement prisées par les touristes russes. Ainsi, à cette époque, les acteurs du tourisme ont privilégié les produits et services adaptés aux goûts des Chinois, des Sud-Coréens et des Russes. Avec le coronavirus, tout a basculé. Les restrictions de déplacements, qui ont duré 3 ans en Chine, ont lourdement affecté le tourisme vietnamien. Mais "nécessité fait loi". Les professionnels du secteur ont décidé de changer leur stratégie en diversifiant leurs produits et donc leurs marchés cibles. Michelle Dupont, une touriste française, déplore : "Le Vietnam possède de beaux paysages et des plats délicieux, mais les touristes français n'ont pas beaucoup d'informations sur ce pays".

"Du coup, peut-être là, il n’y a pas besoin de test COVID pour venir. Mais par exemple, à Taïwan, il faut un test COVID. Les gens ne sont peut-être pas au courant que finalement, en termes de sécurité sanitaire, le Vietnam est de nouveau ouvert. Pas de publicité avec de belles photos et de belles images qui donnent envie de venir au Vietnam", constate-t-elle.

Pour relancer son tourisme après la crise sanitaire, le Vietnam a renforcé la promotion dans de nombreux pays. D’après Pham Hà, président de l'agence de voyages Lux Group, pour séduire les touristes en provenance de nouveaux marchés haut de gamme tels que l'Australie, la Nouvelle-Zélande et l'Europe, les collectivités locales et les acteurs du tourisme doivent analyser les goûts de leur clientèle pour répondre précisément aux besoins de chaque visiteur.

La plage de Nha Trang, une destination prisée du Centre. 
Photo : VNA/CVN

"Le secteur doit identifier ses cibles: le tourisme de masse ou le tourisme de luxe. De plus, il faut mieux gérer les destinations souvent bondées, telles que Dà Lat, Phu Quôc… pour éviter la surcharge", explique Pham Hà.

Après la maîtrise de l'épidémie, des compagnies aériennes et agences de voyages vietnamiennes ont trouvé de nouveaux marchés potentiels comme l'Inde et la Malaisie. Les vols directs vers ces pays ont fortement augmenté. À présent, les vols et les croisières internationaux ont d’ailleurs repris le niveau pré-pandémie. Les agences de voyage ont activement participé aux salons du tourisme dans ces pays afin de multiplier leurs partenariats. Ces efforts ont été récompensés lorsque, pendant les vacances de Noël et du Nouvel An de 2023, Hanoï, Hô Chi Minh-Ville et d’autres villes vietnamiennes ont accueilli un grand nombre de visiteurs venus de ces marchés. Ather Paswan, une touriste indienne, se dit satisfaite de son voyage au Vietnam.

"Le Vietnam est un très beau pays. C'est la première fois que je viens ici. J'ai pu visiter les magnifiques sites de Hanoï, Hôi An et Hô Chi Minh-Ville. Il y a toujours une proximité entre l'Inde et le Vietnam et nous avons entendu de bonnes choses de votre pays", partage-t-elle.

Le chef du secrétariat du Conseil consultatif du tourisme, Hoàng Nhân Chinh, propose pour sa part de développer le tourisme des seniors, un segment haut de gamme qui connaît une forte progression dans le monde. D’après lui, c’est un domaine rentable, parce que les touristes âgés ont besoin de longues vacances et sont parmi les plus dépensiers. Afin de les attirer, en plus d'allonger la période d'exemption de visa, il est nécessaire de diversifier les services à valeur ajoutée, notamment les soins de santé, le shopping et la découverte gastronomique dans les établissements d’hébergement.

Des touristes découvrent Hanoï en cyclo-pousse. 
Photo : VNA/CVN

"Nous devons adopter une nouvelle approche. Le tourisme est un secteur économique de pointe, il est donc important de penser à sa rentabilité et plus précisément à la capacité de dépense de la clientèle. Nous avons proposé de nous concentrer sur les marchés où les touristes préfèrent de longues vacances, sont prêts à dépenser plus d’argent et respectent l'environnement", fait-il savoir.

Afin d’améliorer l’attractivité du Vietnam auprès des visiteurs étrangers et d’atteindre l’objectif d’accueillir 8 millions de visiteurs étrangers en 2023, le ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme et les agences de voyage ont proposé au gouvernement une série de politiques spécifiques dont la délivrance de visa électronique aux visiteurs étrangers avec une simplification au maximum des procédures. Les activités promotionnelles seront menées tout au long de l'année. Les professionnels du tourisme participeront à de grands salons touristiques internationaux en Asie du Sud-Est, à Londres (Royaume-Uni) et à Berlin (Allemagne), entre autres. Les destinations emblématiques du Vietnam seront présentées sur CNN et d'autres grands médias. Tous les acteurs du tourisme se mobilisent pour profiter du retour des touristes.

VOV/VNA/CVN

back to top