17/01/2020 23:27
Le taux de natalité de la Chine a chuté l'an passé à son plus bas niveau depuis la fondation de la République populaire en 1949, a indiqué vendredi 17 janvier le gouvernement, ce qui accentue les inquiétudes quant au vieillissement de la population.
>>En pleine guerre commerciale, l'économie chinoise souffre
>>Chine: la croissance au plus bas depuis au moins 27 ans
>>Chine : la croissance accélère à 6,9% en 2017

Le nombre de naissances chute en Chine depuis déjà trois années consécutives. Photo : AFP/VNA/CVN

Afin d'éviter une crise démographique, le pays a assoupli en 2016 sa politique de limitation des naissances (dite de "l'enfant unique") en permettant à tous les couples d'avoir jusqu'à deux enfants. Mais la mesure n'a pas eu l'effet escompté. En 2019, le taux de natalité s'est établi à seulement 10,48 naissances pour 1.000 habitants, selon le Bureau national des statistiques (BNS).

Le nombre de naissances chute en Chine depuis déjà trois années consécutives. Un total de 14,65 millions de bébés sont nés en 2019, après 15,23 millions en 2018 et 17,23 millions en 2017. Malgré tout, la population totale de la Chine a dépassé pour la première fois l'année dernière 1,4 milliard de personnes - une augmentation annuelle de 4,67 millions d'individus. La population active a cependant poursuivi son déclin en 2019.

Le BNS a comptabilisé l'an passé 896,4 millions de personnes âgées de 16 à 59 ans, considérées comme en âge de travailler - une chute annuelle de 0,10%. Il s'agit de la huitième année consécutive de baisse. Des experts appellent à la levée complète de la limitation des naissances pour contrer le phénomène. Mais le coût de la vie croissant décourage de nombreux Chinois d'avoir davantage d'enfants.

AFP/VNA/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Nguyên Thu Thuy, la céramiste des espaces urbains

Hôtellerie : Hanoï prête à accueillir la F1 Malgré les difficultés causées par le coronavirus, de nombreux hôtels sont prêts pour la course de Formule 1 prévue en avril à Hanoï. Ces établissements joueront un rôle non négligeable dans la promotion de l’image de la capitale vietnamienne, une destination sûre et attrayante.