26/03/2022 07:04
Pour les ethnies minoritaires M’nông et Ê đê vivant dans la province de Dak Lak (hauts plateaux du Centre), l’éléphant n’est pas seulement un bien précieux, c’est aussi un véritable membre de la famille. Par conséquent, chaque année, les propriétaires organisent une cérémonie de prière pour la santé de leur animal au printemps.
>>Cérémonie de passage à l’âge adulte des jeunes Dao
>>Les Jrai habillent leurs si précieux gongs
>>Cérémonie en l'honneur du fondateur des Dao

Cette cérémonie unique est non seulement un culte spirituel mais aussi une fête villageoise qui permet d’exprimer les sentiments intimes des ethnies minoritaires envers leurs bêtes domestiques. "Comme les Ê dê, les M’nông considèrent l’éléphant comme un ami. Donc, chaque année, ils organisent cette cérémonie pour exprimer leur reconnaissance à leur cher animal et lui souhaiter une bonne santé", partage Dàm Nang Long, habitant domicilié dans le district de Lak.

Les offrandes comprennent jarres d’alcool, tête de porc cuite, maïs, fleurs, bananes, riz, canne à sucre... Lors du rite, le chaman formule ses vœux de santé pour les animaux, leur souhaitant force, vitalité mais aussi réussite dans leurs besognes quotidiennes (transport de bois, participation aux travaux champêtres) et… docilité.


Texte et photos : Tât Son - Trinh Bô/VNP/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Dào Xá, la patrie des luthiers

La province de Bên Tre dispose d'un potentiel immense pour développer l’écotourisme La province de Bên Tre, bien connue sous le nom de "royaume des cocotiers", est située à l’une des embouchures du Mékong et au point de rencontre de quatre bras du fleuve.