02/11/2021 15:13
Fondé en 1986, le Centre d'optoélectronique - CFOC a pour fonction la recherche, le développement d'applications, le transfert de technologies, la prestation de services, notamment dans l'optoélectronique, la robotique et les capteurs optiques.
>>Forum "Innovation - clé du développement durable" à Hanoi

Dirigeants du ministère des Sciences et des Technologies visitant le Centre d’optoélectronique.
Photo : CFOC/CVN

Le Centre d’optoélectronique (CFOC), anciennement connu sous le nom d’Institut de technologie optique, a été créé le 5 novembre 1986 en vertu d’une décision du directeur de l’Institut national de recherche technologique relevant du Conseil des ministres (le gouvernement d’aujourd’hui).

En 1994, l’Institut national de recherche technologique est devenu une unité relevant du ministère des Sciences, des Technologies et de l’Environnement (actuel ministère des Sciences et des Technologies). Une décision ministérielle a fusionné le Centre du système d’information (ISC) avec l’Institut de technologie optique, et la nouvelle unité a été nommée Centre des matériaux optoélectroniques.

Le 1er juillet 2004, le ministre des Sciences et des Technologies a signé la décision de le renommer en Centre d’optoélectronique.

Et le 5 novembre 2021, le CFOC célébrera ses 35 ans de développement.

Quatorze projets mis en œuvre en cinq ans

Le CFOC est un service technoscientifique public, relevant directement de l’Institut d’application de la technologie (National Center for Technological Progress - NACENTECH), du ministère des Sciences et des Technologies, d’après le Dr Hoàng Ngoc Nhân, directeur adjoint du NACENTECH et directeur du CFOC.

Produits fabriqués grâce à la technologie de revêtement dur pour outils de coupe et pièces mécaniques.
Photo : CFOC/CVN

"Ce dernier a pour fonctions principales la recherche scientifique, l’application et le transfert de hautes et nouvelles technologies comme celles à couches minces et films rigides, opto-électro-mécanique, acquisition et traitement d’images 3D, robotique, fabrication de composants et de capteurs optiques à des fins civiles, industrielles et de défense nationale", a-t-il informé.

Ces cinq dernières années, le centre a mené à bien un projet de recherche au niveau de l’État, six au niveau ministériel et sept au niveau local dans ses domaines de spécialité, toujours selon son directeur. Ces études ont contribué à la formation de certaines technologies de base pour le développement d’applications ultérieures et à la résolution d’un certain nombre de besoins pratiques dans divers domaines : placage plastique, technologie à couche mince par dépôt physique en phase vapeur (PVD), revêtements optiques, revêtement dur pour outils de coupe et pièces mécaniques, scanner optique 3D, équipement vérifiant automatiquement les détails sur la base d’images 2D
et 3D, robot automoteur...

Le leader national de l’optoélectronique

Un robot créé par le CFOC, en fonctionnement à titre expérimental dans une usine automobile de THACO.
Photo : CFOC/CVN

Fort de ses 35 ans d’évolution, "le centre a élaboré sa stratégie de développement pour les années à venir avec pour objectif de devenir le leader national de la recherche scientifique et du transfert de technologies dans le domaine de l’optoélectronique", a déclaré le Dr Hoàng Ngoc Nhân.

Ses priorités portent sur les technologies de placage appliquée aux produits à fort contenu scientifique et économique, de placage optique de haute qualité, de revêtement dur,  d’inspection 2D et 3D avec une grande précision, de numérisation 3D, de robot automoteur... Par ailleurs, le centre cherche à construire des laboratoires dans le cadre du Programme d’accréditation des laboratoires du Vietnam (Vietnam Laboratory Accreditation Scheme - VILAS) pour les tests des couches minces, cellules photovoltaïques, batteries, stations de charge...

Le centre fonctionne progressivement selon un mécanisme autonome, il est donc nécessaire de promouvoir ses services scientifiques et technologiques et le transfert de technologies dans le domaine des couches minces de haute qualité ainsi que dans l’optoélectronique et le service de mesure d’essai.

"Afin que le centre fonctionne efficacement, nous sommes toujours soucieux de former en interne notre contingent de bons scientifiques, qui s’attachent à nos activités de recherche et de transfert de technologies", a indiqué le Dr Hoàng Ngoc Nhân.

"Nous espérons qu’avec les efforts collectifs du personnel et l’unité au sein du centre, celui-ci achèvera avec succès le plan fixé pour les années à venir. Nous sommes pleinement confiants en nos capacités de devenir le leader national dans la recherche et le transfert de technologies en optoélectronique", a-t-il conclu.
Xuân Lôc/CVN



 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bac Hà préserve et développe l'artisanat traditionnel

Le printemps arrive chez les Xa Phang de Diên Biên Nous nous rendons aujourd’hui à Thèn Pa, un hameau rattaché à la commune de Sa Lông, dans la province septentrionale de Diên Biên, pour découvrir la façon dont les Xa Phang célèbrent le Têt.