BM : les exportations du Vietnam affectées par de nombreux facteurs

Deux moteurs de la croissance économique du Vietnam - les exportations et la demande intérieure - se modèrent, selon le rapport Vietnam Macro Monitoring publié le 14 décembre par la Banque mondiale (BM).

>> Hô Chi Minh-Ville - Banque mondiale, un modèle de coopération exemplaire

>> L’urbanisation du Vietnam à la croisée des chemins, selon la Banque mondiale

>> Banque mondiale inspecte le projet de développement de la ville de Cân Tho

Les ventes au détail ont diminué à 17,5% en novembre, contre 20,7% le mois précédent. 
Photo : Trân Viêt/VNA/CVN

Le rapport de décembre de la BM montre que le ralentissement de la demande extérieure a pesé sur les exportations vietnamiennes. Le rebond lent de la consommation dans la période post-COVID, le resserrement des conditions financières intérieures et la hausse de l’inflation pourraient affecter la demande intérieure dans les temps à venir.

En raison d’une demande extérieure plus faible, la croissance de la production industrielle en novembre a diminué de 5,3% en glissement annuel, le taux le plus bas depuis février 2022.

Les ventes au détail ont diminué à 17,5% en novembre, contre 20,7% le mois précédent.

Les exportations des marchandises ont chuté de 8,4% en glissement annuel en raison de l’affaiblissement de la demande extérieure et des effets d’un départ bas (effet de base).

Alors que les investissements directs étrangers (IDE) enregistrés ont baissé de 1,9% en glissement annuel, les décaissements d’IDE ont maintenu une croissance stable de 14,4% par rapport à la même période de l’an dernier.

L’inflation mesurée par l’indice des prix à la consommation (IPC) a atteint 4,4% en glissement annuel, en hausse de 0,3% par rapport au mois précédent ; l’alimentation et le logement étant les deux principaux contributeurs. L’inflation sous-jacente est passée de 4,5% en octobre à 4,8% en novembre.

La croissance du crédit est passée de 16,5% en octobre à 15% en novembre car les conditions financières intérieures ont été resserrées après que la Banque d’État du Vietnam a relevé ses taux d'intérêt directeurs en septembre et octobre.

La croissance du crédit est passée de 16,5% en octobre à 15% en novembre.
Photo : Trân Viêt/VNA/CVN

La Banque d’État du Vietnam a annoncé une hausse de 1,5 à 2% du plafond de croissance du crédit début décembre. La monnaie vietnamienne, le dông, s'est légèrement appréciée en novembre.

Fin novembre, le budget national a affiché un excédent de 12,1 milliards d'USD, soit environ 3% du PIB.

La Banque mondiale a recommandé aux autorités des organes de gestion monétaire du Vietnam d’envisager d’autoriser une plus grande flexibilité du taux de change pour absorber les changements de l’environnement extérieur.

Selon cette institution financière internationale, la coordination des politiques de l'exercice financière et monétaire sera essentielle pour assurer la stabilité des prix dans le contexte de l’accélération de l’inflation sous-jacente nationale. Une stratégie de dépenses plus prudente et hiérarchisée est nécessaire pour garantir des investissements dans le capital humain et des infrastructures résilientes et vertes pour augmenter la résistance et le potentiel de l’économie.

VNA/CVN

back to top