22/10/2020 15:22
Kingsley Coman a étourdi l'Atlético Madrid (4-0) mercredi 21 octobre avec le Bayern lors d'une soirée rayonnante en Ligue des champions, à l'inverse de celle vécue par Raphaël Varane auteur d'un but contre son camp synonyme de défaite du Real Madrid (3-2).
>>C1 : Rashford encore bourreau du PSG, Rennes bizuth neutralisé
>>C1 : le foot européen revient, avec public et sous menace sanitaire

L'attaquant du Bayern, Kingsley Coman, auteur d'un doublé lors du match de groupes de la Ligue des champions face à l'Atlético de Madrid, à Munich, le 21 octobre.
Photo : AFP/VNA/CVN

Bleu ciel 

Kingsley Coman : les quatre Bleus du Bayern Munich étaient titulaires ensemble pour la victoire contre l'Atlético Madrid (4-0 ), mais Coman a été l'homme du match avec un doublé et une passe décisive. Les trois actions sont marquées du sceau de son talent de technicien, insaissisable même dans les espaces les plus étroits. Son deuxième but, après un slalom dans la défense, restera comme un exploit personnel.

Bleu de travail 

Benjamin Pavard : en l'absence d'un véritable ailier droit (Gnabry en quarantaine pour cause de coronavirus), l'ancien joueur de Lille et Stuttgart a joué très haut et beaucoup participé à l'animation offensive.

Lucas Hernandez : dans l'autre couloir, Hernandez a donné raison à son entraîneur Hansi Flick: "Son énorme agressivité nous fait du bien, surtout en défense". Le champion du monde a cependant perdu un ballon dans ses trente mètres, heureusement sans conséquence.

Corentin Tolisso : titularisé grâce au forfait de Gnabry, l'ancien Lyonnais a joué en soutien des attaquants. Il a d'abord échoué sur Jan Oblak (18e) après une belle combinaison avec Coman. Mais il a eu lui aussi son moment de gloire avec un troisième but spectaculaire : un missile tendu de 25 mètres qui a fait trembler la lucarne droite de Jan Oblak. Il a en outre touché beaucoup de ballons et joué un rôle de pivot dans l'animation offensive.

Ferland Mendy : toujours dynamique et explosif, le latéral international a aussi beaucoup apporté sur le plan offensif mercredi dans les rares occasions obtenues par le Real Madrid dans la défaite 3-2 face au Shakhtar Donetsk. Positionné d'habitude dans le couloir gauche, le joueur de 25 ans a été aligné à droite pour pallier l'absence de Dani Carvajal, blessé, et laisser le couloir gauche au Brésilien Marcelo.

Bleu nuit 

Raphaël Varane : après ses deux boulettes contre Manchester United début août qui avaient provoqué l'élimination du Real Madrid en 8e de finale, le défenseur central de 27 ans a de nouveau connu une soirée cauchemardesque. Déjà dépassé lors de la défaite contre Cadix samedi 17 octobre (1-0), il a enchaîné les erreurs, comme perdu sans son acolyte Sergio Ramos, blessé. Le champion du monde français a marqué un but contre son camp (33e) en tentant d'éloigner un ballon dangereusement repoussé par Thibaut Courtois. Dix minutes plus tard, attiré vers la ligne médiane, il a trop tardé à se replier pour empêcher Manor Solomon d'inscrire le but du 3-0 pour les Ukrainiens, après une talonnade de l'insaisissable Tetê.

Florian Thauvin : après une grosse occasion manquée (reprise de la cuisse) et une "spéciale" ratée de peu, "Flotov" a perdu progressivement son emprise sur le match et n'a pas empêché la défaite de l'OM sur la pelouse de l'Olympiakos (1-0).

Steve Mandanda : le gardien non plus n'a pas pu empêcher Marseille de perdre dans le temps additionnel, mais il ne peut pas grand chose sur la tête d'Hassan, parfaitement servi par Valbuena. Il avait réussi un gros arrêt face à Randjelovic.


AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Ambiance "électropicale" dédiée aux jeunes francophones

Le nombre de touristes étrangers au Vietnam diminue de 76,6% en onze mois Le nombre d'arrivées internationales au Vietnam en novembre a connu une augmentation de 19,6% par rapport à octobre mais a baissé de 99% en variation annuelle.