Automobile : Vinfast, la société des records

Si le Vietnam s’est doté des bases d’une industrie automobile il y a une soixantaine d’années, il a fallu attendre jusqu’en 2019, pour que la première voiture vietnamienne voie le jour. Il s’agit de Vinfast, une marque de Vingroup.

>>Vinfast et Ironman annoncent un partenariat mondial

>>VinFast ouvre six centres de vente de voitures électriques aux États-Unis

Dans l'usine du constructeur automobile de Vinfast.

Il y a 64 ans, le 21 décembre 1958, l'usine Chiên Thang, à Hanoi, sortait la première voiture quatre places construite par des Vietnamiens, en reproduisant une Frégate française. Cependant, en raison de la guerre, la voiture "Chiên Thang", "Victoire" en français, n'a pas été produite en série.

Dans les années 1970, est apparue sur le marché la voiture "La Dalat", assemblée par des Vietnamiens selon les normes de Citroën. La Dalat comptait quatre modèles dont les ventes ont été estimées à 1.000 unités par an entre 1970 et 1975. En 1975, Citroën a fermé son usine au Vietnam.

En 1991, Mekong Auto a été créée. Il s’agissait d’une coentreprise, fruit de la coopération entre trois pays : la République de Corée (19% des parts), le Vietnam (30% des parts) et le Japon (51% des parts). À partir de 1992, la société a commencé à assembler des voitures de marque Mékong à l'usine Cuu Long, à Hô Chi Minh-Ville, avec des pièces détachées essentiellement fournies par le groupe sud-coréen Ssangyong. Cependant, depuis 1997, Mékong a arrêté sa production en raison du manque d’accessoires.

En 2004, deux constructeurs, Truong Hai Automobile et Xuân Kiên Automobile (Vinaxuki), ont obtenu des licences pour fabriquer et assembler des automobiles au Vietnam. Cependant, en 2012, Vinaxuki a dû fermer son usine. Quant à Truong Hai Automobile, il continue d'assembler des voitures pour de grandes marques telles que Mazda, Kia ou Peugeot. Cette société a construit l’un des complexes de fabrication automobile les plus grands et les plus modernes du Vietnam, dans le parc industriel de Chu Lai, dans la province centrale de Quang Nam.

Le 9 septembre 2017, Vingroup a posé la première pierre de son usine de fabrication de voitures et de motos électriques dans le district de Cat Hai, dans la ville de Hai Phong, au nord. En septembre 2017, le groupe a dévoilé les premières images de ses deux véhicules de luxe. Le logo en forme de "V" fait la fierté des Vietnamiens.

Le 14 juin 2019, VinFast a inauguré et mis en service sa première usine, trois mois plus tôt que le plan prévu. Il aura donc fallu seulement 21 mois à cette société, depuis la pose de la première pierre, pour faire fonctionner son usine, un véritable record pour l’industrie automobile mondiale.

Expansion très rapide

"Il y a eu des doutes sur les ambitions réelles de Vinfast, et des inquiétudes quant aux risques et défis auxquels la société sera confrontée lorsqu'elle se lance dans une industrie vieille de plus de 100 ans, une industrie marquée par une concurrence extrêmement rude. C’est une industrie que le Vietnam essaie de construire depuis de nombreuses années, sans pour autant y parvenir. Aujourd'hui, la création de l'usine automobile de Vinfast a dissipé ces doutes", a déclaré le Premier ministre de l’époque, l’actuel président de la République Nguyên Xuân Phuc lors de la cérémonie d'inauguration de l'usine.

Nguyên Xuân Phuc a alors annoncé que le Vietnam serait un marché prometteur. En effet, avec près de 100 millions d’habitants, notre pays voit sa classe moyenne se développer rapidement. Mais le taux de possession d’un véhicule reste encore très faible, 21 voitures pour 1000 personnes, contre 790 voitures pour 1000 personnes aux États-Unis ou 204 voitures pour 1.000 personnes en Thaïlande.

"Nous ne voyons pas seulement le Vietnam comme un marché important et prometteur, mais aussi comme une force motrice pour le développement durable et l'accélération de Vinfast. Pourquoi ne pouvons-nous pas travailler ensemble pour fabriquer une voiture dont les idées et les technologies sont partagées et généralisées depuis plus de 100 ans ? Vinfast regorge d’ingénieurs talentueux, et si la société est soutenue par les près de 100 millions de Vietnamiens, son expansion sera très rapide. À cela doivent s’ajouter les progrès technologiques de l’industrie 4.0 qui devraient lui permettre d’avancer très vite. Vinfast réussira, si ses intérêts sont étroitement liés avec ceux des Vietnamiens et du pays", a-t-il proposé.

VinFast a livré son premier lot de voitures fin juillet 2019. Fin octobre 2019, à Melaka, en Malaisie, la marque vietnamienne a obtenu la certification de sécurité du plus haut niveau du Programme d'évaluation des voitures neuves d'Asie du Sud-Est (ASEAN NCAP).

Un modèle de Vinfast exposé aux États-Unis.

Le 24 mars 2021, VinFast a mis en vente son premier modèle de voiture électrique intelligente VF e34. Et, après seulement 12 heures d'ouverture à la vente, le jeune constructeur a reçu 3.692 commandes, un nouveau record sur le marché automobile vietnamien. La naissance de VF e34 a marqué une nouvelle étape pour l'industrie automobile vietnamienne et fait du Vietnam l'un des rares pays au monde à avoir maîtrisé la technologie de production de véhicules électriques.

À la conquête internationale

Le 12 juillet 2021, VinFast a officiellement mis en service ses succursales aux États-Unis, au Canada, en France, en Allemagne et aux Pays-Bas, en vue d’une conquête internationale. Fin mars 2022, VinFast et l’administration de l’État américain Caroline du Nord, ont signé un protocole d'accord sur la construction de la première usine de voitures électriques et de batteries de VinFast sur le marché nord-américain.

Les secrétaires américains à l’Énergie et au Commerce ont tous deux apprécié le projet de Vinfast, expliquant qu’il allait dans le sens des efforts déployés par l’administration de Joe Biden pour développer une économie verte.

"Avec ses investissements colossaux, Vinfast est le dernier exemple des sociétés qui soutiennent les efforts du président Biden pour créer une économie d’énergies propres. Elle ne sera certainement pas la dernière à se joindre à cet effort. Une fois de plus, je tiens à remercier Vinfast d'avoir choisi d'investir aux États-Unis, d'embaucher des travailleurs américains et de nous rendre plus indépendants sur le plan énergétique", a déclaré la secrétaire américaine à l’Énergie, Jennifer Granholm.

Jusqu'à présent, l’entreprise a produit cinq modèles de voitures : Vinfast Fadil, Vinfast VF e34 (voiture électrique), Vinfast Lux SA2.0, Vinfast Lux A2.0 et Vinfast President. Vinfast est aujourd’hui la marque de voiture la plus populaire au Vietnam.

VNA/CVN