27/07/2021 22:21
Entre la pandémie qui a incité nombre de citadins à chercher plus d'espace, et un moratoire sur une taxe sur les transactions immobilières, le prix des maisons au Royaume-Uni a flambé à des records ces derniers mois.
>>Le Royaume-Uni enregistre 24.950 nouveaux cas de coronavirus
>>La livre britannique profite d'une baisse inattendue des cas de COVID-19
>>Des pluies torrentielles entraînent des inondations à Londres

Un agent immobilier arrange les annonces dans sa vitrine à Paddock Wood (Sud-Est de l'Angleterre), le 1er mars. Photo : AFP/VNA/CVN

Il atteignait en juin 230.700 livres (près de 270.000 euros) en moyenne pour une propriété, d'après les données du site de petites annonces immobilières Zoopla, publiées mardi 27 juillet. C'est 30% de plus que lors du précédent pic de marché en 2007, avant la crise financière, et 5,4% de plus qu'il y a un an.

Le bond des prix immobiliers a été alimenté notamment par une pénurie de biens comparé à l'offre avec une chute de 25% des volumes mis en vente comparé à la même période il y a un an, précise Zoopla. La recherche d'espace et notamment de jardins pendant les confinements, avec la montée en puissance du télétravail, a dopé le prix des maisons au Royaume-Uni.

En revanche la cote des appartements a progressé bien moins vite (+1,4% sur un an). Le moratoire mis en place par le gouvernement de Boris Johnson sur la taxe sur les transactions immobilières contribue aussi largement à l'inflation des prix, mais se terminera fin septembre.

En mai, l'Office national des statistiques (ONS) avait déjà constaté un bond de 10,2% sur les douze mois à fin mars des prix de l'immobilier résidentiel, la plus forte croissance depuis août 2007, qui contribue à une accélération de l'inflation dans le pays.

AFP/VNA/CVN



 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Des maquettes miniatures reflètent les spécificités de la culture vietnamienne

Phu Quôc rouvrira bientôt ses portes aux touristes étrangers Le Premier ministre Pham Minh Chinh a ratifié la proposition du ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme sur la réouverture de Phu Quôc à destination des touristes étrangers à partir d’octobre. Cette décision donnera le coup d’envoi du redressement touristique vietnamien après plusieurs mois de fermeture en raison de la crise sanitaire.