19/12/2019 11:51
Le Premier ministre Saad Hariri, décrié comme l'ensemble de la classe politique libanaise par le mouvement de contestation, a annoncé mercredi 18 décembre ne pas souhaiter être candidat à sa succession, à la veille de consultations parlementaires destinées à permettre la formation d'un nouveau gouvernement.
 >>Liban : la désignation d'un Premier ministre de nouveau reportée
>>Liban : heurts entre la police et des manifestants antipouvoir à Beyrouth

Photo transmise par l'agence "Dalati and Nohra" du Premier ministre libanais Saad Hariri, à Beyrouth, le 7 novembre. Photo : AFP/VNA/CVN

Âgé de 49 ans, le Premier ministre Saad Hariri a démissionné le 29 octobre, dans la ligne de mire des manifestants qui battent le pavé à travers le pays pour exiger un renouvellement complet de la classe dirigeante au Liban.

"J'annonce que je ne serai pas candidat pour former le prochain gouvernement", a-t-il déclaré dans un communiqué de son bureau, ajoutant qu'il participerait néanmoins aux consultations parlementaires, prévues jeudi 19 décembre après avoir été reportées à deux reprises. Celles-ci "ne seront pas reportées, sous quelque prétexte que ce soit", a-t-il appelé.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Centre de l’information et de la bibliothèque Luong Dinh Cua

Bac Giang, une destination plurielle La province de Bac Giang, au Nord, est connue non seulement pour la richesse de sa culture et de ses traditions, mais aussi pour la beauté de ses paysages et la variété de ses lieux touristiques.