29/07/2019 17:24
La championne olympique américaine Dalilah Muhammad a battu dimanche 28 juillet l'un des plus anciens records du monde de l'athlétisme féminin, celui du 400 m haies, lors des Championnats des États-Unis à Des Moines (Iowa).
>>Mondiaux-2017 - États-Unis : Coleman prend une deuxième leçon

Dalilah Muhammad (droite) pose à côté du panneau affichant son record du monde du 400 m haies aux Championnats des États-Unis, le 28 juillet à Des Moines dans l'Iowa. Photo: AFP/VNA/CVN

La quatrième et dernière journée des championnats US, qui servent de sélections pour les Mondiaux de Doha (27 septembre - 6 octobre), a aussi été marquée par le succès de Noah Lyles, star montante du sprint américain, qui a gagné son ticket pour le Qatar en l'emportant sur 200 m. Dalilah Muhammad, 29 ans, médaille d'or aux Jeux olympiques de Rio de Janeiro, a couru en 52.20, nouveau record du monde. Le précédent, 52.34, datait de 16 ans, il avait été établi en 2003 par la Russe Yuliya Pechonkina.

"Je suis sous le choc", a déclaré Dalilah Muhammad après sa performance. "Mon entraîneur me disait tout le temps que (le record) était là. Il fallait juste que j'aie confiance et que j'aille le chercher". "Je le voulais tellement fort, je savais que je devais y aller et prouver que je pouvais le faire", a-t-elle dit. Dalilah Muhammad a été la première Américaine à obtenir une médaille d'or sur 400 m haies, aux Jeux olympiques de Rio de Janeiro en 2016.

Sur la piste du Drake Stadium détrempée par les averses tombées dans l'après-midi, Muhammad a imposé un rythme élevé dès le départ et est entrée dans la dernière ligne droite avec une nette avance sur Sydney McLaughlin, une étoile montante de la discipline. McLaughlin s'est classée 2e en 52.88 et Ashley Spencer 3e en 53.11.

Lyles l'emporte sur 200 m

Dans les autres épreuves de la dernière journée, Noah Lyles a assuré sa place pour Doha en s'imposant sur 200 m en 19.78.

Noah Liles en tête de la finale du 200 m aux Championnats des États-Unis d'athlétisme, le 28 juillet à Des Moines dans l'Iowa. Photo: AFP/VNA/CVN

Son rival Christian Coleman, vainqueur du 100 m de Des Moines, est arrivé 2e en 20.02. Ameer Webb est 3e en 20.45. Lyles, au coude à coude avec Coleman 60 mètres avant l'arrivée, s'est imposé sur le fil. "Tout ce qui m'importait aujourd'hui c'était de gagner", a déclaré Lyles, 22 ans.  L'équipe des États-Unis est la plus difficile pour se qualifier, et il peut se passer n'importe quoi sur les trois courses" (séries, demi-finales, finale).

"On s'entraîne par tous les temps", a-t-il dit en évoquant les conditions météo de la journée. "Je vis en Floride et il fait chaud et il pleut à n'importe quelle heure de la journée. Un peu de pluie ne m'inquiète pas". Coleman, pour sa part, a confirmé qu'il comptait tenter le doublé 100-200 à Doha. "C'est le plan pour le moment", a-t-il déclaré, "je crois que je suis fait pour faire les deux".  Sur le 200 m dames, Dezerea Bryan a gagné en 22.47, devançant Brittany Brown et Angie Annelus.

Le 110 m haies a vu la victoire surprise de Daniel Roberts, qui a battu en 13.23 Grant Holloway, l'homme le plus rapide de l'année sur la distance. Holloway est 2e en 13.36 et Devon Allen 3e en 13.38. Sur le 1.500 m, Craig Engels a devancé le champion olympique 2016 Matthew Centrowitz, l'emportant en 3:44.93. Centrowitz est 2e en 3:44.97 et Josh Thompson 3e en 3:45.25. Dans le 3.000 m steeple dames, la championne du monde en titre Emma Coburn a obtenu sa sixième couronnne américaine consécutive dans le temps de 9:25.63.

Coburn, médaille de bronze aux JO 2016, a résisté sur la fin à un retour de Courtney Frerichs, Colleen Quigley se classant 3e. Le temps de Coburn est toutefois 30 secondes plus lent que la meilleure performance mondiale de l'année sur la distance, réalisée par la Kényane Beatrice Cheopkoech (8:55.58).

AFP/VNA/CVN


 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrir les secrets de fabrication des gâteaux de lune