23/06/2019 08:41
Grâce à ses traits culturels particuliers et ses beaux paysages, la commune de Yên Duc de la province de Quang Ninh attire un grand nombre de touristes étrangers. De ce fait, l’enseignement de l’anglais est devenu une de ses priorités.
>>Projet de pratique de langue anglaise en faveur des enfants ruraux

Lors d’un cours d’anglais à Yên Duc.

Chaque soir, Duong Thi Mên, domiciliée dans le village de Yên Khanh, commune de Yên Duc, province de Quang Ninh (Nord), se rend à un cours d’anglais gratuit, organisé au collège de la commune. À son âge, reprendre le chemin des études est déjà une mission difficile, apprendre une nouvelle langue étrangère en est une toute autre. Cependant, en raison de ses activités commerciales touristiques, cette quadragénaire a décidé de suivre  régulièrement ces fameux cours d’anglais. “Je peux désormais m’exprimer et accueillir les clients étrangers à l’aide de quelques phrases simples”, partage-t-elle avec fierté. 

Mme Mên n’est pas la seule à avoir conscience de l’importance de l’anglais afin d’être en mesure de communiquer avec les touristes étrangers. Depuis quelques années, les cours d’anglais gratuits organisés à la commune de Yên Duc attirent un grand nombre d’habitants.

Doàn Xuân Nam, chef du village de Yên Khanh, fait savoir que ce dernier est le premier village touristique de la commune. Depuis 2012, les habitants s’engagent en effet dans le développement de ce secteur. Considérant les compétences en communication en langues étrangères comme jouant un rôle important dans le développement touristique, depuis 2013, la Compagnie par actions de bateaux de plaisance Dông Duong (actuellement la Compagnie touristique par actions Sen A Dông) contribue au tourisme communautaire au village de Yên Duc, en y organisant des cours d’anglais gratuits dans la maison culturelle. Ces derniers ont attiré un nombre important d’apprenants. Jusqu’à ce jour, cinq programmes ont été mis en place au service de plus de
200 habitants.

Anglicisation du tourisme

Face au fort besoin de l’apprentissage de l’anglais à Yên Duc, depuis l’année 2017, le secteur de l’éducation et de la formation du chef-lieu de Dông Triêu a déployé le projet “Enseignement de l’anglais oral en faveur des habitants de la commune de Yên Duc pour le développement d’un tourisme communautaire durable en période estivale”. Projet selon lequel, des cours sont organisés du lundi au vendredi au collège de Yên Duc et à la maison culturelle des villages.

Un touriste étranger essaie de jouer le rôle de paysan à Yên Duc. 

Grâce aux efforts des enseignants, la communication en anglais des habitants locaux s’est nettement améliorée. Aujourd’hui, en se rendant à Yên Duc, les touristes seront surpris par le niveau d’anglais des guides touristiques qui sont, pour la plupart, des paysans. Ces derniers, nés et ayant grandi sur place, comprennent mieux que personne les traits culturels de leur village natal.

Selon Lê Thu Trà, chef du Bureau de l’éducation du chef-lieu de Dông Triêu, le programme d’enseignement de l’anglais suit de près les thèmes liés au village ainsi qu’au développement touristique local. Il est adapté à chaque groupe d’âge et à chaque niveau des apprenants. Les élèves suivent assidument les cours. En particulier, ceux en soirée attirent un grand nombre de travailleurs et de paysans qui s’y rendent après leurs travaux champêtres. Malgré les difficultés de la vie, les villageois restent studieux et motivés parce qu’ils souhaitent aller au-delà de la barrière linguistique au contact de touristes étrangers.

“Notre objectif est d’aider la population locale à bien communiquer avec les visiteurs étrangers. C’est pourquoi, les cours sont élastiques et vivants. Nous mettons l’accent sur la présentation en anglais des traits particuliers de la culture du delta du Nord et de la région”, partage l’enseignant Bùi Anh Van, du collège de Yên Duc.

Pour l’enseignante Lê Thi Giang, en dehors de la présentation des valeurs culturelles de Dông Triêu, chaque cours se fait au travers de jeux vivants ou de situations pratiques permettant aux apprenants d’enrichir leur vocabulaire. Jusqu’à présent, près d’une vingtaine de cours d’anglais ont été organisés en faveur de 600 apprenants.

“Je suis heureuse d’être en mesure de pouvoir présenter en anglais, le riz, le buffle ou la culture de mon village natal aux visiteurs étrangers”, partage tout sourire Mme Yên, une sexagénaire domiciliée dans le village de Dôn Son, commune de Yên Duc. 

La réputation de la commune s’est ainsi répandue comme une trainée de poudre, le nombre de touristes se rendant à Yên Duc ne cesse d’accroître. Selon le président du Conseil populaire du chef-lieu de Dông Triêu, Vu Van Hoc, situé à l’intersection entre Hanoï et Ha Long, Yên Duc est un arrêt des plus charmants avec ses rizières dorées lors de la saison des récoltes, ses étangs remplis de poissons, ses vergers luxurieux au soleil levant le long de la rivière Kinh Thây. Elle dispose par ailleurs de nombreux sites culturels et historiques de renom comme la montagne Canh, la grotte 73 ou encore la pagode Canh Huông.
Texte et photos: Huong Linh-QN/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La deuxième édition du tournoi amical de football Vietnam - France avec succès

Les entreprises œuvrent pour le développement durable du tourisme Selon l’Administration nationale du tourisme du Vietnam, au cours de ces deux dernières décennies, un développement impressionnant du secteur touristique national a été constaté.