Ana de Armas, Olivia Wilde et Jesse Eisenberg à l'affiche du 48e Festival de Deauville

La star cubaine Ana de Armas dans la peau de Marilyn Monroe, le premier film de l'acteur Jesse Eisenberg et le très attendu nouveau long-métrage d'Olivia Wilde : le festival de cinéma américain de Deauville a annoncé jeudi 18 août la programmation de sa 48e édition.

>>L'actrice Olivia Wilde reçoit du papier bleu sur scène

>>Début du festival de cinéma de Deauville, Johnny Depp attendu

>>Ouverture du Festival de Deauville, sans Américains

L'actrice et réalisatrice Olivia Wilde, le 26 avril à Las Vegas, au Nevada.

Au total, 13 films sont en compétition de cette édition qui se tiendra du 2 au 11 septembre et fait la part belle aux primo-réalisateurs, avec huit premiers films.

Pour la soirée d'ouverture, les organisateurs ont misé sur Elizabeth Banks et Sigourney Weaver à l'affiche de Call Jane de la réalisatrice Phyllis Nagy (scénariste du film Carol 2015).

Parmi les autres films en compétition, il faudra compter sur War pony de Gina Gammell et Riley Keough, la petite-fille d'Elvis Presley. Présenté hors compétition mais dans la Sélection officielle du dernier Festival de Cannes, le film, qui raconte les destins entremêlés de deux garçons vivant dans une réserve amérindienne, avait remporté la Caméra d'or (meilleur premier film).

À noter aussi, la présence de The Silent Twins de la Polonaise Agnieszka Smoczynska. Il avait également été présenté dans une section parallèle du Festival de Cannes. Inspiré de faits réels, il raconte l'histoire de jumelles qui refusèrent de communiquer avec le monde extérieur.

Parmi les moments forts du festival, la projection du très attendu Blonde, production Netflix portée par le réalisateur Andrew Dominik (L'Assassinat de Jesse James par le lâche Robert Ford, 2007), sur le destin tragique de Marilyn Monroe avec Ana de Armas dans le rôle-titre. L'actrice cubaine recevra à cette occasion le Prix du Nouvel Hollywood, qui salue la passion et l'engagement de comédiens.

Autre temps fort : le premier film de l'acteur de The Social Network (2010) Jesse Eisenberg, When You Finish Saving The World, mais également le long-métrage de l'actrice américaine Olivia Wilde, Don't Worry Darling (clôture) avec Florence Pugh et la superstar de la pop Harry Styles.

Il faudra aussi compter sur James Gray et son Armageddon Time qui avait divisé la critique à Cannes. Enfin, du côté des documentaires, à noter la présence d'Hallelujah : les mots de Leonard Cohen, sur la vie du compositeur canadien de Suzanne.

Le festival accueillera également l'actrice Thandiwe Newton pour lui remettre un Deauville Talent Award, tandis que Lucy Boynton, découverte à Deauville avec Sing Street, recevra le Prix du Nouvel Hollywood.


AFP/VNA/CVN