07/08/2020 19:42
Selon le rapport mis à jour en août par l’AMRO sur les perspectives économiques régionales de l'ASEAN+3, les 14 économies de l'ASEAN+3 connaîtront une reprise économique en forme de lettre "U", menée par la Chine.
>>L’ASEAN+3 étudie des idées pour renforcer la coopération financière régionale
>>Bonnes perspectives pour la croissance de l'ASEAN +3 en 2020

Selon l'AMRO, la croissance régionale devrait ralentir fortement cette année pour s'établir à 0,0%, contre 4,8% en 2019, à cause du COVID-19.
Photo : CTV/CVN

Les 14 économies de l’ASEAN+3 comprennent les 10 pays membres de l’ASEAN (Association des Nations d’Asie du Sud-Est), la Chine, le Japon, la République de Corée et Hong Kong (Chine).

Selon l’AMRO - Office de recherche macroéconomique de l’ASEAN+3 (ASEAN+3 Macroeconomic Research Office), la croissance régionale devrait ralentir fortement cette année pour s'établir à 0,0%, contre 4,8% en 2019, avant de rebondir fortement à 6,0% en 2021.

Neuf des 14 économies de l’ASEAN+3 devraient se contracter cette année, tandis que la Chine, le Bruneï, le Laos, le Myanmar et le Vietnam pourraient enregistrer des taux positifs.

L’AMRO a déclaré que les mesures de confinement strictes pour empêcher la propagation du coronavirus avaient entraîné une paralysie des économies et une augmentation massive du chômage. Les verrouillages avaient provoqué des perturbations des opérations commerciales et un effondrement généralisé de la demande intérieure. Les interdictions de voyager à l’étranger avaient décimé le secteur touristique de la région.

Le plus grand défi auquel seront confrontés les décideurs politiques de l’ASEAN+3 au deuxième semestre sera d'équilibrer entre l'assouplissement des restrictions pour relancer l'économie et le risque de nouvelle vague d'infections.

Les prévisions de croissance de l'AMRO sont basées sur un contrôle efficace régional et international du COVID-19.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Banh cuôn au fruit de dragon – un plat irrésistible à déguster

Le tourisme intérieur du Vietnam devrait se redresser après le COVID-19 La résurgence du COVID-19 au Vietnam a mis de nombreux prestataires touristiques sous pression alors qu'ils essayaient de maintenir leurs entreprises à flot. Cependant, maintenant que la pandémie s’apaise, ils ont des conditions favorables pour ramener leurs affaires à la normale.