Acier: près de 100% des matières premières doivent être importées

Selon l'Association de l'acier du Vietnam (VSA), l'industrie sidérurgique a été confrontée à de nombreux défis au cours des dernières années en raison de la surcapacité d'acier, de la concurrence féroce des entreprises nationales et de l'importation de l'acier de la Chine.

>>Les exportations d’acier ont atteint 3,84 milliards de dollars en dix mois

>>Hoa Phat exportera près de 1.000 tonnes de tubes en acier galvanisé vers l'Inde

>>Les exportations d’acier en sept mois rapportent 2,53 milliards de dollars

Dans une usine de production de l'acier.

L'industrie sidérurgique vietnamienne est fortement dépendante du marché international pour ses importations de matières premières.

Selon les prévisions, entre 2019 et 2023, la croissance économique du pays devrait s'élever à 6,7% ou 7% par an, et la demande d'acier augmentera également.

En outre, la mise en œuvre de nouveaux accords de libre-échange tels que l'accord de partenariat transpacifique global et progressiste (CPTPP), l'accord de libre-échange Union européenne - Vietnam (EVFTA), l'accord de partenariat économique intégral régional (RCEP) créera des conditions favorables au marché sidérurgique du Vietnam d'élargir ses débouchés, mais également un environnement de concurrence acharnée, notamment pour les produits en provenance de Chine.

Cependant, la VSA donne toujours des prévisions optimistes, avec un taux de croissance moyen de 8% à 10% par an pour les années à venir.

VNA/CVN

back to top