15/01/2022 14:00
Dans un contexte où le nombre de personnes atteintes du COVID-19 reste élevé, les arrondissements et districts de Hanoï ont procédé à la vaccination à domicile des personnes âgées et/ou handicapées.
>>Vaccination à domicile pour les groupes à haut risque et vulnérables

Agents de santé du quartier de Hàng Bài se préparant à aller donner des soins à domicile.

Dans l'arrondissement de Hoàn Kiêm, au cœur de Hanoï, depuis le 8 janvier, les quartiers ont envoyé des équipes médicales pour vacciner à domicile les personnes à haut risque. Voici des images prouvant le dévouement des agents de santé ainsi que la pertinence de la politique de "ne laisser personne de côté" du Parti et de l'État.

Selon le programme du jour, l’équipe médicale mobile vaccinera 37 personnes à domicile.

À 08h00, au Centre de santé du quartier de Hàng Bài, une équipe médicale mobile composée de cinq membres vêtus d'équipements de protection se prépare. Chacun occupe un poste spécifique : préleveur d’échantillon, injecteur de vaccin, dépisteur et cardiologue chargé de mesurer la fréquence cardiaque. Ils sont fin prêts à partir.

Leur premier "sujet" : Trinh Xuân Duc, 73 ans, qui a souffert récemment d'un accident vasculaire cérébral.

Nguyên Duc Duong, directeur adjoint du Centre de santé du quartier de Hàng Bài, prélève des échantillons pour M. Duc.

Le personnel médical doit aider le vieil homme à se lever pour la vaccination. 

Deuxième adresse : rue Ngô Quyên. L'équipe médicale est allée chez Pham Xuân Mai, 92 ans, et Nguyên Thi Cuc, 80 ans. Le mari, très diminué et pouvant à peine marcher, a contracté le COVID-19.

Pham Xuân Mai ayant reçu un résultat positif à un test de dépistage rapide du COVID-19, Nguyên Duc Duong a calmement appelé pour transporter le vieil homme à l’hôpital. 

À la sortie de la maison de M. Mai, les membres de l’équipe doivent désinfecter leurs corps et tous leurs équipements pour assurer la prévention de l'épidémie. "Nous sommes tellement habitués à être en contact avec des personnes infectées que ces gestes nous deviennent banals", sourit Nguyên Duc Duong, directeur adjoint du Centre de santé du quartier de Hàng Bài.

Agents de santé effectuant immédiatement le test aux membres de la famille de M. Mai et prenant les mesures d'isolement adéquates.

Bien souvent, comme en l'occurrence, le personnel médical doit entrer à tour de rôle pour examiner, tester et vacciner des personnes âgées vivant dans des logements faisant moins de 10 m².

Agents de santé du quartier de Hàng Bài, en costume de protection, se faufilant dans une ruelle pour vacciner des personnes âgées.

Vu Thi Tuât, une dame à mobilité réduite et souffrant de maladies sous-jacentes, reçoit la première dose de vaccin anti-COVID-19. Très émue, elle dit merci au personnel médical qui est venu jusque chez elle pour lui permettre de se protéger du virus.

Examen de dépistage pour Vu Thi Tuât, 64 ans, dans une pièce de moins de 10 m².

Outre les personnes âgées, à mobilité réduite ou souffrant de maladies sous-jacentes qui ne peuvent pas se rendre au Centre de vaccination, il y a aussi des cas particuliers tels que les personnes en situation de handicap.

Pour la vaccination de My, née en 1987, domiciliée au 47 rue Hàm Long, le personnel médical a dû faire preuve d’habileté car son corps convulse constamment.

My, née en 1987, domiciliée au 47 rue Hàm Long, souffre de troubles convulsifs. Sa mère dit avec émotion : "Je remercie les agents de santé et les autorités qui s'intéressent à notre sort. Bien que gravement malade, ma fille reçoit quand même le vaccin".

Le dépistage pré-vaccinal des personnes atteintes de maladies sous-jacentes est une étape très importante.

Gouttes de sueur coulant dans le masque des médecins et infirmiers après une dure journée de travail.

Après avoir vérifié la tension artérielle et le rythme cardiaque du vieux couple composé de Duong Thi Phuong Mai et Doàn Hông Phi, tous deux âgés de près de 90 ans, le personnel médical a procédé à leur vaccination.

Après l'injection, Doàn Hông Phi a montré des signes de vertige. L'équipe médicale a dû y rester plus d'une demi-heure jusqu'à ce que sa santé se stabilise, avant de quitter sa maison.

Malgré la fatigue, l'équipe médicale n’oublie pas de faire une photo de souvenir à la fin de la journée.

Bien qu'éreintée après une dure journée à aller rendre visite à des dizaines de foyers, l'équipe médicale mobile n'oublie pas de faire une photo de souvenir dans cette période difficile. Ses efforts permettent à tous d'aborder une nouvelle année de manière paisible.

Texte et photos : Thành Dat - Xuân Lôc/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Dào Xá, la patrie des luthiers

Ninh Binh crée un modèle 3D du Parc national de Cuc Phuong Un séminaire sur les résultats des consultations sur la création d’un modèle 3D du Parc national de Cuc Phuong, province septentrionale de Ninh Binh, s'est tenu mardi 5 juillet. Cet événement a été organisé par l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) et le comité de gestion de ce parc national.