14/09/2020 22:21
Le ministère cambodgien de la Justice a annoncé lundi 14 septembre que l’Accord sur le transfèrement des personnes condamnées entre le Vietnam et le Cambodge sera entré en vigueur à partir du 1er octobre.
>>Vietnam – Cambodge : améliorer l’efficacité de la coopération dans la défense
>>Le Cambodge envisage d’ouvrir une autre porte frontalière avec le Vietnam

Un agent pénitentiaire escorte des détenus au Tribunal municipal de Phnom Penh. Photo : Khmertimeskh//CVN

Le secrétaire d’État du ministère cambodgien de la Justice, Kim Santepheap, a déclaré que cet accord profiterait aux deux pays, permettant à certaines personnes jugées d’être rapatriées dans leur pays pour purger leur peine.

L’accord d’extradition permet qu’un citoyen inculpé dans un pays étranger mais signataire d’un accord d’extradition soit rapatrié, d’après les modalités définies dans l’accord, dans son pays pour y être jugé. L’accord d’extradition est à distinguer de l’accord de transfèrement, qui permet à une personne déjà jugée dans le pays étranger d’être rapatriée dans son pays pour purger sa peine.

L’ambassadeur du Vietnam au Cambodge, Vu Quang Minh, a déclaré que l’accord de transfèrement entre les deux pays traduit la confiance mutuelle et l’étroite coopération entre les organes exécutifs des deux pays.

Le diplomate a souhaité que les deux pays poursuivent leurs efforts pour lutter contre la criminalité transnationale, y compris la traite des êtres humains, l’abus de drogues et la contrebande, et réduire la criminalité dans les deux pays.

Lors de sa visite à Hanoï en décembre 2016, le Premier ministre cambodgien Hun Sen et son homologue vietnamien Nguyên Xuân Phuc ont assisté à la signature de trois accords de coopération, dont l’Accord d’entraide judiciaire en matière pénale et celui sur le transfèrement des personnes condamnées.

En mai dernier, dans le cadre d’une activité humanitaire, par l’intermédiaire du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) au Cambodge, des représentants de l’ambassade du Vietnam à Phnom Penh ont offert 4.000 masques de protection aux prisons au Cambodge. La remise du don a fait suite à l’appel du chef de mission du CICR au Cambodge aux ambassades de pays et aux organisations internationales pour mobiliser du matériel médical pour les détenus au Cambodge dans le contexte de la flambée du COVID-19.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Gâteau phu thê, une friandise rustique irrésistible

Relance du tourisme à Hanoï La pandémie de COVID-19 est considérée comme contrôlée au Vietnam, en particulier à Hanoï. Ainsi, le tourisme dans la capitale veut saisir l’opportunité de se relancer à toute vitesse en promouvant ses nombreuses activités touristiques et en veillant à la sécurité sanitaire de la ville.