30/12/2016 14:00
Construit en 1930, l’aéroport international de Tân Son Nhât, à Hô Chi Minh-Ville, figure toujours parmi les aéroports les plus fréquentés de la région. Même s’il connaît de nombreuses rénovations chaque année, il semble que les solutions sont de moins en moins probantes pour améliorer la situation du plus grand aéroport du Sud.
Dans un récent rapport de l’Administration de l'aviation civile du Vietnam, Lai Xuân Thanh, son directeur, a insisté que l’aéroport international de Tân Son Nhât excédait depuis quelques années sa capacité annuelle initiale de 25 millions de passagers. La surcharge ne concerne pas seulement les terminaux, mais aussi les infrastructures pour passagers, l’organisation des horaires, sans parler des embouteillages aux environs de l’aéroport.

Le boulevard Truong Son, seul accès routier à l’aéroport de Tân Son Nhât, le jour de son inauguration en avril 2015 après des travaux d’élargissement.
Photo : Hoàng Hai/VNA/CVN

Selon les statistiques officielles, en 2016, Tân Son Nhât a accueilli plus de 32 millions de passagers, soit une croissance de 30% en un an. Si l’aéroport possède 51 portes passerelles, dans ses terminaux, à tout moment, près de 80 avions y accèdent. En réalité, les infrastructures ne peuvent plus répondre au trafic. En outre, en juin dernier, pour la première fois, des crues ont envahi l’aéroport.

Les dirigeants de Tân Son Nhât ont aussi communiqué leurs constatations. Actuellement, l’aéroport n’a qu’un seul accès routier, le boulevard Truong Son, pour lequel ils indiquent qu’en fait, environ 90% des scooters et plus de 50% des voitures qui l’empruntent ne vont pas à l’aéroport. Celui-ci ne peut répondre qu’à une croissance annuelle de 5% à 10% du trafic, et non pas les 20% de ces trois dernières années résultant du développement dynamique du tourisme national.

Des solutions peu probantes

L’une des premières solutions pour améliorer cette situation est donc l’ouverture de nouveaux accès à l’aéroport. En octobre 2016, deux nouveaux accès depuis les rues Bach Dang et Hông Hà ont été mis en service. Bùi Xuân Cuong, directeur du Service municipal des communications et des transports, a également proposé d'autres nouveaux accès depuis les rues Pham Van Bach au nord, et Phan Thuc Duyên au sud, en dehors de l’agrandissement de la rue Hoàng Minh Giám. Le Comité populaire de Hô Chi Minh-Ville a aussi ouvert deux lignes de bus desservant l’aéroport depuis différents endroits de la ville.

La queue à une porte d’embarquement de l’aéroport de Tân Son Nhât, à Hô Chi Minh-Ville.
Photo : An Hiêu/VNA/CVN

La seule solution réaliste et de long terme est de construire l’aéroport international de Long Thành dans la province de Dông Nai (Sud), qui prendra en charge une bonne partie des vols reçus par Tân Sân Nhât. Mais il ne pourra entrer en fonction qu’en 2025. Actuellement, beaucoup de vols domestiques doivent atterrir dans les aéroports des alentours comme ceux de la ville Cân Tho (Sud) et de Cam Ranh (province de Khánh Hòa, Centre), et même de Phú Quôc (province de Kiên Giang, Sud). Mais cette solution provisoire n’est pas appréciée des compagnies aériennes en raison des coûts d’exploitation supplémentaires que cela génère.

En réalité, les compagnies à bas prix comme JetStar, Vasco ou Vietjet ont une clientèle de plus en plus importante. «La surcharge des aéroports est un problème commun dans le monde. Il faut au moins élaborer une meilleure gestion des horaires», a partagé un responsable de la compagnie aérienne nationale Vietnam Airlines. De ce fait, Lai Xuân Thanh a prévu un total de 96 portes passerelles pour Tân Son Nhât à l'horizon 2020. Le chef de l’Administration de l'aviation civile du Vietnam  a également demandé aux responsables de l’aéroport de Tân Sân Nhât de renforcer le service d’embarquement en ligne afin de raccourcir les queues de voyageurs. L’urgence frappe à la porte des administrations, donc.

Lors d'une réunion du Comité national de la sécurité de la circulation en novembre dernier, le chef de l’Administration de l'aviation civile du Vietnam, Lai Xuân Thanh, a présenté le plan de vols additionnels pour le Têt qui prévoit 1.285 vols supplémentaires, soit une augmentation de 29,3% par rapport à la période ordinaire.

Dang Duong/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les marionnettes de Bao Hà, un art à préserver

Hanoï coopère avec Vietnam Airlines dans la promotion du tourisme Le Comité populaire de Hanoï et la compagnie aérienne nationale Vietnam Airlines ont signé le 22 février un accord de coopération dans la promotion de l’image de la capitale auprès des touristes étrangers.