18/11/2016 14:19
Riziculture sans engrais ni insecticides, nouveaux systèmes d’élevage... Ce sont quelques exemples des 22 projets qui étaient en finale du concours «Projet de startup», organisé récemment à Hô Chi Minh-ville par le Centre d’étude du commerce et d’assistance aux entreprises (BSA), en collaboration avec le Projet d'innovation startup et la Fondation Start-up Vietnam.
>>Agriculture : rencontre entre entreprises vietnamiennes et sud-coréennes
>>Dông Thap : la foire de l'agriculture verte attire plus de 12.000 visiteurs
>>Assistance israélienne pour développer l’agriculture avancée à Quang Nam

Vo Van Tiêng présente son projet lors du concours «Projet de startup»
Photo : CTV/CVN

La plupart des projets finalistes du concours de startup concernaient le secteur agricole, avec une domination de la province de Dông Thap (delta du Mékong) dont sept projets étaient originaires, tandis que Hô Chi Minh-Ville en comptait quatre. Il y avait même un projet d’un jeune d'ethnie Mông de Sa Pa (province de Lào Cai, au Nord).

Le système de riziculture impressionnant

Le "Modèle de culture du riz propre de la ferme Tâm Viêt" de Vo Văn Tiêng, de Dông Thap, a remporté le premier prix du concours. Réalisé dans la commune de Thuong Thoi Tiên (district de Hông Ngu) sur 10 ha, le projet consiste en un circuit fermé culture-élevage, qui permet de fournir du riz et de la viande. Vo Văn Tiêng a cultivé 8 ha de rizières en utilisant des engrais organiques. Après récolte, le riz sera emballé sous vide et sans conservateur suivant le système d'analyse des dangers - points critiques pour leur maîtrise, en abrégé système HACCP (Hazard Analysis Critical Control Point), une méthode de maîtrise de la sécurité sanitaire des denrées alimentaires élaborée aux États-Unis d'Amérique. Ce projet bénéficie de l’intérêt de l’examinateur Nguyên Lâm Viên, président du conseil d'administration et directeur général de la société Vinamit, qui souhaite le développer.

Augmenter la valeur des produits agricoles locaux

Les deux 2e prix du concours sont des projets concernant l’élevage.

Le premier, S&E, de Pham Minh Công de la ville de Dà Nang (Centre), est une mangeoire automatique pour cochon qui a beaucoup d’avantages, en permettant une diminution des coûts et des pertes, une meilleure hygiène...

Le second, une étude de Doàn Phan Dinh, de la province de Dông Thap, est un projet d’élevage du sanglier dans les 13 ville et provinces du delta du Mékong, en collaboration avec la population locale. Le créateur de ce projet va soutenir les agriculteurs en achetant des produits.

Les autres projets sont en relation avec l’augmentation de la valeur des produits agricoles, dont Ecolotus, le projet de production et de commerce de lotus sec. Le jardin d’aromathérapie «Huong Dông Tháp», de Doàn Ngoc Minh Thùy (de la province de Dông Thap), créé des produits de qualité en exploitant des déchets agricoles. Il utilise des zestes de mandarine, des fleurs non vendues... pour produire des essences. Alors, il augmentera la valeur économique des plantes cultivées locales : le pamplemoussier, le citronnier, le mandarinier...

Les examinateurs ont apprécié les potentiels et la faisabilité des 22 projets sur le marché, lesquels visent à une agriculture diversifiée à valoriser localement. C’est un bon début pour une agriculture propre à l’avenir.

Kiêu Duc/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le programme REG 100 renforce la qualité des resources humaines

Diên Biên se prépare pour la fête des fleurs de bauhinia La province de Diên Biên (Nord) se prépare pour la fête des fleurs de bauhinia qui doit avoir lieu du 11 au 14 mars 2017.