14/11/2016 00:28
L’architecte Hoàng Thuc Hào a dépassé nombre de candidats asiatiques pour remporter le Sia-Getz Architecture Prize 2016, devenant le premier Vietnamien à obtenir cette récompense prestigieuse.
>>L’architecture «verte» de Hoàng Thuc Hào récompensée
>>Un architecte vietnamien double lauréat du prix Green Good Design

L’architecte vietnamien Hoàng Thuc Hào.
Photo : VOV

Hoàng Thuc Hào, 45 ans, professeur à l’Université nationale de génie civil, à Hanoï, a envoyé au jury cinq projets qui se distinguent par son philosophie architecturale du bonheur, parmi les projets en lice provenant d’une bonne dizaine de pays et territoire - Japon, Inde, Malaisie, Chine Indonésie, Philippines, Pakistan, Thaïlande, Taïwan (Chine), Vietnam et Singapour.

L’architecture dont nous parlons souvent est l’architecture urbaine, alors que la plupart des architectures sont conçues par les habitants. Notre but poursuivi depuis longtemps consiste à faire en sorte que les architectes professionnels puissent concevoir des ouvrages pour de telles communautés, a-t-il indiqué lors de la cérémonie de remise du prix.

La philosophie «architecture du bonheur» se définit simplement d’abord comme la personne de l’architecte doit se sentir heureux, engagé pour l’homme, pour la culture de cette terre, et ensuite comme l’usager du bonheur, ce qui peut être quantifié par les valeurs et fonctions de l’ouvrage, a-t-il expliqué.

Enfin, elle se définit comme l’ouvrage d’architecture du bonheur, qui peut créer une «surprise durable», acculturer et renouveller avec succès les traditions de cette terre, donner l’inspiration non seulement à une région qui abrite l’ouvrage mais aussi à d’autres, a-t-il ajouté.

Ses projets comprennent le Centre du bonheur du Bhoutan, l’École de Lung Luong de la province de Thai Nguyên, la maison communale de Suôi Re dans la province de Hoà Binh (Nord), la Maison communale de Câm Thanh dans la province de Quang Nam (Centre) et les maisons rurales dans la province de Hà Giang (Nord).

La majorité des Vietnamiens vivent dans les zones rurales, mais ces zones manquent d’ouvrages communautaires particuliers montrant leur identité culturelle.

Les projets signés Hoàng Thuc Hào et couvés depuis qu’il était étudiant sont souvent respectueux de l’environnement et servent les habitants dans les régions éloignées et montagneuses ou les personnes pauvres et défavorisés.
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Gastronomie marocaine, au royaume des senteurs et des couleurs

Cà Mau cherche à attirer des investissements dans le tourisme La province de Cà Mau (extrême-Sud) appelle à investir dans deux projets touristiques d’une valeur de 52,7 millions de dollars dans la zone de Dât Mui, district de Ngoc Hiên, et le long de la rivière Trem, dans le district de Thoi Binh.