26/10/2016 21:50
Le 7e Sommet de la Stratégie de coopération économique des pays riverains des fleuves Ayeyawady-Chao Phraya et Mékong (ACMECS-7), le 8e Sommet de la Coopération Cambodge-Laos-Myanmar et Vietnam (CLMV-8) ont été inaugurés mercredi matin 26 octobre à Hanoi.
>>Vietnam et Cambodge signent un accord de promotion du commerce
>>Dîner de gala en l’honneur des participants aux grands événements en cours à Hanoï
>>Le PM vietnamien reçoit le vice-PM thaïlandais en marge de l’ACMECS-7
>>Le président du Myanmar entame sa visite d'État au Vietnam
>>WEF-Mékong : le PM vietnamien appelle à accélérer la connexion économique

Y étaient présents le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc, le Premier ministre cambodgien Hun Sen, le Premier ministre lao Thongloun Sisoulith, le président du Myanmar Htin Kyaw, le vice-Premier ministre thaïlandais Somkid Jatusripitak, le secrétaire général adjoint de l’ONU et secrétaire général de la Commission économique et sociale pour l’Asie-Pacifique, Mme Shamshad Akhtar, le secrétaire général de l’ASEAN Lê Luong Minh, des ministres du Laos, du Myanmar, de la Thaïlande et du Vietnam, ainsi que les représentants des partenaires de développement de la région du Mékong, des dirigeants du Forum économique mondial, des ambassadeurs, chargés d’affaires, chefs de bureaux de représentation, des responsables de groupes et d’entreprises.

Le Premier ministre vietnamien Nguyên Xuân Phuc pornonce son discours d’ouverture de l’ACMECS-7 et du CLMV-8, le 26 octobre à Hanoi.
Photo : VNA/CVN

Dans son discours d’ouverture, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a souligné qu’après plus d’une décennie d’activité, la coopération dans le cadre de CMLV et de l’ACMEC a obtenu des résultats importants, contribuant à promouvoir le développement socioéconomique de chaque pays, au processus d’édification de la communauté de l’ASEAN, à consolider le bon voisinage, la paix et la stabilité dans la région. Les pays riverains du Mékong sont devenus un moteur important de l’économie de l’ASEAN qui est considérée comme une des régions les plus dynamiques dans le monde.

Devant les opportunités de développement pour CLMV et l’ACMEC, Nguyên Xuân Phuc a annoncé que ces sommets discuteront d’un nouvel environnement de développement et approuveront les contenus et les mesures de coopération afin d’édifier une région économique dynamique, concurrentielle et de développement durable. Il a affirmé que le gouvernement vietnamien prend en considération la coopération dans le cadre de CLMV et de l’ACMECS, est prêt à collaborer étroitement avec les pays membres comme leurs partenaires de développement pour la paix, la stabilité, le développement durable et la prospérité commune de la région.

Le Premier ministre cambodgien Hun Sen a souligné que l’ACMECS-7 et CLMV-8 réaffirment la détermination de consolider les relations d’amitié traditionnelle et de bon voisinage, profitant aux pays et à leur peuple. La promotion de la coopération dans ces deux cadres non seulement témoigne de l’importance de la coopération sub-régionale mais encore contribue à la connectivité de l’ASEAN et à l’édification de la communauté de l’ASEAN, notamment dans la réduction de l’écart de développement dans la région, améliorer le bien-être social et la vie de la population.

Appréciant bien le succès de la coopération dans le cadre de l’ACMECS et de CLMV ces derniers temps, le Premier ministre lao Thongloun Sisoulith a fait savoir que les résultats obtenus par les pays membres dans l’intégration régionale, notamment dans la réduction de l’écart de développement entre les pays CLMV et d’autres pays de l’ASEAN. L’intégration régionale et internationale des pays CLMV apportent des intérêts importants à la population dans la région. Afin de faire face aux difficultés et défis dans les temps à venir, Thongloun Sisoulith a estimé que les pays doivent intensifier la coopération dans le cadre de CLMV pour élever l’efficacité de la coopération. L’apport du groupe économique privé est un moteur important pour aider les pays à réaliser les objectifs de coopération, de coopération et d’intégration.

Estimant que les pays doivent faire face à plusieurs défis dans leur développement, le président du Myanmar Htin Kyaw a souligné qu’aucun pays ne peut surmonter lui-même ces défis. L’unité est la force pour aider les pays à le faire. C’est pourquoi, ils doivent promouvoir leur coopération, facteur extrêmement important les aidant à être confrontés aux évolutions au niveau mondial, a-t-il dit.

Le vice-Premier ministre thaïlandais Somkid Jatusripitak a considéré l’AMECS et CLMV comme deux mécanismes de coopération très importants au sein de l’ASEAN. Ces mécanismes témoignent du dynamisme de l’économie mondiale et des forums multilatéraux. Cela montre que la région Asie-Pacifique a un rôle et une influence importante dans le monde.

Le PM vietnamien Nguyên Xuân Phuc (3e à gauche) et des chefs des délégations de l’ACMECS-7 et de CLMV-8. Photo : VNA/CVN

Le secrétaire général de l’ASEAN, Lê Luong Minh, a souligné que la coopération dans la sub-région du Mékong joue un rôle extrêmement important dans la coopération au sein de l’ASEAN qui est devenue une communauté, la 6e économie et le 3e marché dans le monde. Le mécanismes de coopération CLMV est un facteur indispensable dans l’intégration régionale afin d’édifier une communauté s’orientant vers l’homme et pour l’homme.

Croissance économique et progrès social

Prenant en haute estime le développement des pays dans la région du Mékong, Mme Shamshad Akhtar, secrétaire général adjointe de l’ONU, a estimé que cette région a pris forme et a obtenu une position dans la région comme dans le monde avec la croissance économique et le progrès social très impressionnants. CLMV est une partie indispensable de l’ASEAN et des mécanismes concernés. L’ONU continuera de coopérer avec la région du Mékong pour le développement durable, a-t-elle souligné.

Concernant l’amélioration de l’efficacité de la coopération au commerce et dans l’investissement dans la région du Mékong dans les temps à venir, Vu Tiên Lôc, président de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Vietnam, a estimé que les gouvernements des pays dans la région doivent accélérer la réforme administrative et institutionnelle, favoriser le commerce et l’investissement, intensifier la formation de la main-d’œuvre. Les groupes transnationaux et les partenaires de développement doivent coopérer avec les gouvernements dans la région, accorder davantage de ressources au programme d’élévation des compétences et des capacités de connexion des PME, notamment celles dans le secteur agricole et rural.

Proposant les mesures de coopération entre la Banque d’Asie pour le développement (BAD) et les cadres CLMV et de l’ACMECS dans les temps à venir, un représentant de cette banque a affirmé continuer d’aider les pays CLMV dans la construction d’infrastructure, l’investissement dans le secteur privé et les entreprises publiques, ainsi que dans l’élaboration de politiques, les communications, le commerce, les technologies de l’information… La BAD collaborera avec les pays CLMV et de l’ACMECS dans la lutte contre les épidémies et la résilience au changement climatique, a-t-il dit.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le programme REG 100 renforce la qualité des resources humaines

Ngoc Lan, le somptueux hôtel pour se dire «oui» Outre ses services de qualité, l’hôtel Ngoc Lan à Hô Chi Minh-Ville est une adresse prisée par les jeunes couples dans la mégapole du Sud pour célébrer leur mariage.