11/10/2016 15:49
Le journal Le Temps de Suisse a publié, le 7 octobre, un article intitulé "Investissons au Vietnam, l'économie est rétablie et le marché des actions sur les rotules" de Matthias Jenzer, chargé d'investissement​ à la banque suisse Quilvest. L'Agence Vietnamienne d'Information vous en présente ci-dessous le texte intégral :

>>Améliorer vigoureusement l’environnement d’investissement
>>Vietnam, un environnement d’investissement favorable et ouvert
 

Le marché immobilier local a réussi à se sortir de la crise et à s’engager dans une véritable «phase de boom», selon "Le Temps".
Photo : Hoàng Hai/VNA/CVN


Après l’effondrement spectaculaire de l’économie il y a huit ans, le gouvernement a redressé la barre et le Vietnam repose de nouveau sur ses deux jambes. Le marché des actions n’est plus au tapis, mais il a encore un genou à terre. Saura-t-il se relever ?

Souvent oubliées, les données économiques vietnamiennes éveillent toutefois l’attention. «Population jeune ! Salaires très bas !», voilà parmi d’autres les slogans claironnés de 2004 à 2007 au sein des cercles d’investisseurs faisant la propagande du futur eldorado de la croissance, le Vietnam. En lieu et place, le Vietnam a produit de 2007 à 2009 une implosion économique d’anthologie, avant que le gouvernement descende de son piédestal, concède des erreurs dans la «gestion de l’économie» et se mette à faciliter le relèvement de l’économie.

Forte hausse des réserves de devises

Mais la réussite en temps utile de ce projet suscita bien des doutes et, jusqu’à aujourd’hui, les investisseurs oublièrent le Vietnam. Les dernières données économiques du Vietnam suscitent toutefois l‘attention. Grâce à une forte exportation des biens durant les six dernières années, la balance des revenus présente de nouveau des excédents depuis 2012. Cette tendance, ajoutée à la reprise des investissements étrangers directs au Vietnam, a permis au gouvernement de quintupler ses réserves en devises étrangères au cours des six dernières années. Le taux d’inflation, qui avait par moments dépassé les 20%, est maintenant retombé à 1%, permettant à la Banque nationale du Vietnam une baisse substantielle des taux d’intérêt.
 

Les capitaux des investisseurs étrangers reviennent peu à peu sur le marché vietnamien des actions, selon le journal "Le Temps" de Suisse.


Grâce à cette baisse des taux et à quelques mesures d’accompagnement du gouvernement dans le secteur bancaire, le marché immobilier local a réussi à se sortir de la crise et à s’engager dans une véritable «phase de boom». À son tour, le rétablissement du marché immobilier a aidé les banques à reconsolider leur base de capital et ce, avec le soutien du gouvernement, qui a commencé à racheter aux banques leurs crédits toxiques. Le système bancaire vietnamien s’est maintenant rétabli et commence à soutenir la croissance économique en accordant de nouveaux crédits. L’économie vietnamienne devrait dans un avenir prévisible connaître une croissance de l’ordre de 6% par an.

En bref : le Vietnam s’est remis sur pied et profite de la tendance à la globalisation comme aucun autre pays. Les bénéfices des entreprises se situent dans une plage solide à deux chiffres. Pourtant, le marché vietnamien des actions est encore à genoux - pourquoi ? 

Les investisseurs étrangers découvrent progressivement le marché vietnamien des actions

Après l’effondrement de l’économie et du marché des actions il y a huit ans, les amis du Vietnam ont mis longtemps à panser leurs plaies. Ce n’est que ces derniers mois que le passé est retombé dans l’oubli - et à juste titre! Les capitaux des investisseurs étrangers reviennent peu à peu sur le marché vietnamien des actions.
 

La fusion prévisible des Bourses de Hanoï et de Hô Chi Minh-Ville devrait provoquer une croissance notable du volume du négoce des actions, selon "Le Temps".
Photo : Pham Hâu/VNA/CVN


Cette tendance devrait même se renforcer grâce aux mesures régulatrices positives du gouvernement. Les sociétés cotées en bourse ont désormais le droit d’ouvrir entièrement leur capital-actions aux investisseurs étrangers - les quotas restreignant les capitaux des étrangers sont supprimés.

En outre, l’augmentation substantielle du volume minimum des ordres d’achat ou de vente, récemment décidée par la Bourse principale de Hô Chi Minh-Ville, ainsi que la fusion prévisible des Bourses de Hô Chi Minh-Ville et de Hanoï, devraient provoquer une croissance notable du volume du négoce des actions. Ces volumes croissants devraient dans un proche avenir avoir un impact positif sur l’évaluation des actions. Tous ces développements devraient sans doute permettre à l'agence de notation MSCI de relever sous peu le classement du Vietnam de «marché frontière» à «marché émergent», engendrant du même coup un intérêt croissant des investisseurs étrangers.

Placements attrayants axés sur le segment des petites et moyennes capitalisations

Compte tenu de la santé retrouvée de l’économie et de ses avantages structurels - la jeune population et les salaires très bas sont toujours d’actualité -, le Vietnam peut de nouveau espérer un avenir florissant. Les entreprises commencent à le ressentir. Mais leurs actions sont pour la plupart toujours très bon marché. Le segment des petites et moyennes capitalisations contient à profusion des actions avec un ratio cours/bénéfice inférieur à 10, des rendements de fonds propres supérieurs à 20% et des rendements sur dividendes de plus de 4%.

Si les bénéfices devaient continuer sur cette voie durant le trimestre à venir, le prochain boom sur le marché des actions ne devrait pas se faire attendre longtemps. Nombreux sont les investisseurs qui attendent encore… En guise d’objets de placement, la préférence devrait être donnée aux fonds d’actions actifs qui se concentrent sur le segment des petites et moyennes capitalisations. «Acheter avant que tous les indécis s’y mettent» semble être une stratégie séduisante.
 

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le programme REG 100 renforce la qualité des resources humaines

Le Parc national de Ba Bê vaut vraiment le détour Le Parc national de Ba Bê est situé dans la province de Bac Kan, à environ 170 km au Nord de Hanoï. Ce site naturel offre un paysage grandiose et une grande diversité biologique.