01/10/2016 17:01
L’Agence suisse pour le développement et la coopération (SDC) a fêté, le 30 septembre à Hanoï, ses 25 ans de présence au Vietnam. Une occasion de célébration, mais aussi de bilan de ses relations avec le gouvernement vietnamien, qui se sont développées au fil du temps, notamment dans l'administration publique, l’agriculture et la sylviculture.

>>La Suisse au chevet des ethnies minoritaires
>>Soutien suisse à un projet d'amélioration des services publics à Hoa Binh
>>Le président du Front de la Patrie reçoit la nouvelle ambassadrice suisse à Hanoi
 

Cérémonie du 25e anniversaire de présence de la SDC au Vietnam.
Photo : Quê Anh/CVN


"C’est un événement important qui marque une coopération continue entre la SDC et ses partenaires vietnamiens lors de ces 20 dernières années", a affirmé Nguyên Thê Phuong, vice-ministre vietnamien du Plan et de l’Investissement. 

D'après lui, le Vietnam et la Suisse entretiennent une "coopération complète" depuis l’établissement de leurs relations diplomatiques en 1971, notamment dans l’économie, l’éducation, le tourisme et la culture. 

En 1992, la SDC a lancé son programme au Vietnam au moment où ce dernier était un pays au taux de pauvreté de 60%, s'engageant dans le Renouveau (Dôi moi). Elle a travaillé avec les administrations, les institutions et les organisations du secteur de l’éducation, notamment dans l’enseignement supérieur.

"Trois ans plus tard, un bureau a été ouvert à Hanoï. Par son intermédiaire, la SDC a accordé, de 1992 à aujourd'hui, 216 millions de francs suisses (équivalant à plus de 4.900 milliards de dôngs) d’aides non remboursables à la réalisation de 32 programmes. La coopération entre la SDC et le gouvernement vietnamien correspond à une période importante d'un pays témoignant de forts changements et d'une croissance rapide en tous domaines", a indiqué Beatrice Maser Mallor, l'ambassadrice de Suisse au Vietnam.

Toujours selon elle, ces programmes ont principalement porté sur l'administration locale, la recherche et la formation, l’amélioration du niveau de vie en zone rurale, la protection de l’environnement. Dans le cadre du programme de la région du Mékong, ces projets se sont inscrits pleinement dans les priorités de développement du Vietnam de cette période, bénéficiant directement ou indirectement à entre 4,6 millions et 6,8 millions de Vietnamiens.

L’année dernière, les échanges commerciaux entre les deux pays ont atteint plus de 1,5 milliard de dollars. Une centaine d'investissements suisses, totalisant plus de 2 milliards de dollars, ont été réalisés au Vietnam dans plusieurs secteurs. "La Suisse figure parmi les premiers investisseurs européens au Vietnam", a estimé le vice-ministre Nguyên Thê Phuong. Et d’ajouter : "La SDC est une des pionnières dans le développement des relations entre le Vietnam et la Suisse. Sa coopération avec le gouvernement vietnamien convient non seulement aux stratégies, programmes et objectifs nationaux de ce pays, mais aussi à ses orientations dans l’attrait d'aides publiques au développement. Elle profite des expériences suisses en matière de développement, soutenant le Vietnam dans le développement de la démocratie locale".

Pendant ces 25 années, l’objectif majeur de la coopération entre la SDC et le gouvernement vietnamien a été d’éradiquer la pauvreté. Tous les projets et programmes de l’agence suisse concernent, directement ou non, cet objectif. De 2000 à 2007, la SDC a été l'un des premiers partenaires du Vietnam dans le traitement de la pauvreté en milieu urbain. Elle a également accordé une priorité aux projets d'amélioration du niveau de vie des minorités ethniques dans la région montagneuse du Nord.

Des résultats remarquables

"Le résultat le plus remarquable de cette coopération est une plus forte implication de la population dans la gouvernance locale, notamment dans la prise de décisions concernant les moyens d’existence", a partagé l'ambassadrice Beatrice Maser Mallor.

 

Pendant 25 ans, l’objectif majeur de la coopération entre la SDC et le gouvernement vietnamien a été la lutte contre la pauvreté.
Photo : Anh Tuân/VNA/CVN


"Les projets de la SDC sont d'un intérêt direct pour la population, l'encourageant à participer à l’élaboration, à l'application et au contrôle des planifications des localités où ils vivent. Et les autorités provinciales ont pris plusieurs décisions sur la base de ces projets", a indiqué Nguyên Van Dung, vice-président du Comité populaire de la province de Hoà Binh (Nord), l'une des localités coopérant avec la SDC.

L'agence suisse travaille activement avec le Vietnam en termes d'administration publique et de réforme administrative. Elle a financé la création d'un "guichet unique" dans 103 districts de neuf provinces du Vietnam. Elle a également encouragé les femmes vietnamiennes dans le cadre de ses projets, dont beaucoup en sont des bénéficiaires directes.

Bien que le partenariat entre la SDC et le gouvernement vietnamien dans l’éradication de la pauvreté et l'administration s'achève à la fin de cette année, le Vietnam reste souvent bénéficiaire de programmes régionaux ou mondiaux de la SDC dans des domaines aussi fondamentaux que le changement climatique, l’eau et la sécurité alimentaire. La coopération entre le Vietnam et la Suisse continuera de privilégier le développement économique durable, sous la tutelle, désormais, du secrétariat d'État à l'Économie de la Suisse (SECO). Enfin, signe de cette continuité, la stratégie de coopération économique pour la période 2017-2020 sera prochainement rendue publique.

Quê Anh/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le programme REG 100 renforce la qualité des resources humaines

L'InterContinental Danang reconnu L'InterContinental Danang Sun Peninsula Resort a dépassé de grands noms du secteur pour gagner le prix prestigieux de "Meilleur resort de luxe du monde" (World's Leading Luxury Resort 2016), lors de la cérémonie de remise des "World Travel Awards - WTA" organisée le 2 décembre aux Maldives.