15/03/2017 15:16
La Convention internationale des droits de l’enfant a été adoptée à l’unanimité le 20 novembre 1989 à New York par l’Assemblée générale des Nations unies. Un an après, le Vietnam était l’un des premiers pays à la ratifier.
>>Soins et protection de l’enfant : une priorité du Parti et de l’État vietnamiens
>>Coopération Vietnam-UNICEF dans la garantie des droits de l’enfant
>>Le Vietnam œuvre pour construire un pays digne des enfants

Nguyên Phuong Linh, directrice du Centre d’étude sur la gestion et le développement durable, lors de la réunion le 15 mars à Hanoï.

«Nous avons la responsabilité de soigner et de protéger les enfants. Mais, ces derniers ont aussi le droit de donner leurs opinions et de décider eux-mêmes», a souligné Nguyên Phuong Linh, directrice du Centre d’étude sur la gestion et le développement durable (MSD), lors d’une réunion préparatoire sur la participation des enfants à l’élaboration des politiques les concernant, organisée mercredi matin 15 mars à Hanoï.

Cet évènement a réuni de nombreuses organisations non gouvernementales vietnamiennes comme étrangères.

Son but était de chercher à étudier et à approfondir les conditions de participation des enfants aux processus d’élaboration des politiques, d’identifier les rôles et responsabilités des administrations et organismes concernés par la participation des enfants, ainsi que des moyens d’instituer des relations entre les organisations sociales et les mass media.

Les droits de l’enfant selon les textes

Le Vietnam a ratifié en 1990 la Convention internationale des droits de l’enfant.

À cette occasion, les participants ont discuté des droits de l’enfant tels qu’ils résultent de la Convention internationale des droits de l’enfant et des textes au Vietnam, du rôle et des responsabilités de l’État et des administrations concernées dans les soins et la protection de l’enfant.

Les représentants d’organisations sociales vietnamiennes et étrangères ont parlé de leurs responsabilités dans ce domaine. Ils ont exprimé leurs souhaits de renforcer davantage la participation de l’enfant à plusieurs domaines sociaux.

Nguyên Thi Thanh Hà, une consultante indépendante qui a travaillé une dizaine d’années pour plusieurs organisations internationales dont World Vision, a partagé son expérience dans les questions concernant les enfants.

Jeudi matin 16 mars, un dialogue de politiques sur la participation des enfants à l’élaboration des politiques les concernant est prévu à Hanoï.

Le rôle des enfants au regard du changement climatique, le recueil de leurs opinions sur des projets de textes, les partenariats entre services publics et organisations sociales dans la mise en œuvre des programmes destinés aux enfants des zones rurales, seront abordés.

Texte et photos : Hoàng Phuong/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les 55 ans d'un Département de français

Ouverture du programme Le Comité populaire de la province centrale de Quang Binh a inauguré le 25 mars dans la capitale le programme "Quang Binh dans le cœur de Hanoï"